Ecole Nationale d’Informatique : Une bouffée d’oxygène du MPTNT

La délégation du MPTNT conduite par le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy.
La délégation du MPTNT conduite par le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy.

Le ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies a encore frappé vite et fort lors d’une visite de l’Ecole Nationale d’Informatique de Fianarantsoa.

Face à la vétusté des matériels utilisés par cette Grande Ecole, le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy n’a pas hésité à apporter aide et soutien.

Logique quand il avait en face des matériels d’époque et parfois datant de son bref passage dans cette même école en tant qu’étudiant il y a 26 ans.

L’ENI est censée être une référence sinon elle l’est déjà par la performance de ses étudiants dont certains travaillent même aux Etats-Unis, en Europe et bien évidemment dans les îles de l’Océan Indien, rappelle le directeur, Rafamantanantsoa, en brossant un tableau guère emballant tant la situation frisait le ridicule. Et il n’a pas tort car ses doléances n’étaient pas tombées dans l’oreille d’un sourd. La forte délégation du MPTNT conduite par le ministre Neypatraiky incluant le SG Johary Rajaobson, le DG Jean Rakotomalala et la DSI Alisoa Razafitsara, était justement venue pour faire un premier état des lieux.

Mais devant l’urgence de ce qui s’apparente aujourd’hui à une opération de sauvetage, Neypatraiky Rakotomamonjy a offert un lot de dix ordinateurs de dernier cri au labo de l’école.

En bon « ray aman-dreny », il a invité les étudiants à en faire bon usage.

Cerise sur le gâteau et dans l’unique but d’aider ces étudiants, le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy a aussi annoncé son projet de mettre en place une vitrine des nouvelles technologies dans l’enceinte même de l’Université d’Andrainjato, encore faut-il que la présidente de cette université offre une parcelle de terrain pour permettre sa construction.

Cette vitrine sera dotée d’une connexion haut débit mais également tout le matériel nécessaire pour aider les étudiants à imprimer leurs mémoires de fin d’études.

Bref, du très concret comme l’est aussi cet autre projet relatif à un partenariat avec les constructeurs de tablettes et des applications bien malgaches. Avec l’addition de trois nouvelles bornes Wifi afin de subvenir aux besoins des étudiants, l’ENI est, le directeur l’a dit, bien gâtée par ce ministère vraiment pas comme les autres.

Clément RABARY

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication