Croissance rurale : Appui de la Banque Mondiale sur la sécurisation foncière


Visite de la Banque Mondiale au MIEAT, précédée de la visite du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et suivi de celle de l’AFD.
Visite de la Banque Mondiale au MIEAT, précédée de la visite du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation et suivi de celle de l’AFD.

Une mission de la Banque Mondiale, avec huit spécialistes de la sécurisation foncière et de la croissance rurale est à Madagascar pour une identification des actions à entreprendre dans ces domaines. « Nous voulons lancer un projet pour la croissance rurale et la sécurisation foncière à Madagascar. Durant deux semaines, huit spécialistes vont consulter les partenaires techniques et financiers, les dirigeants, le secteur privé et les petits producteurs. La Banque Mondiale cherche surtout à améliorer la sécurité foncière, la productivité agricole et l’accès au marché pour les producteurs agricoles », a déclaré Coralie Gevers, représentant résident de la Banque Mondiale pour Madagascar et les Comores. En effet, ce projet en question vise la continuité de la réforme foncière lancée à Madagascar depuis 10 ans, et dont le processus a été ralenti par la crise. Outre les représentants de la Banque Mondiale, le ministère des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire (MIEAT) a également reçu l’Agence Française de développement (AFD), et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation malgache. La rencontre entre les deux membres du Gouvernement concerne la promotion de l’élaboration et de la mise en œuvre du Schémas d’aménagement communaux (SAC). Pour les deux ministres, la Politique Générale de l’Etat s’appuie sur la mobilisation de tous les acteurs et de toutes les ressources au niveau national et au niveau des collectivités décentralisées.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication