Bambou : Une filière en promotion

Jacaranda

Le Programme de Soutien aux Pôles de Micro-Entreprises Rurales et aux Economies Régionales (PROSPERER), financé par le Fonds International du Développement Rural (FIDA) sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural travaille en collaboration avec l’International Network BAmbou and Rattan (INBAR) pour la promotion de la filière Bambou à Madagascar. Un Centre de Formation et de Production Commune (CPTC) a été mis en place dans la région Analamanga. D’autres centres de formation seront installés dans les régions d’intervention du programme PROSPERER comme à Vatovavy Fitovinany, à Atsinanana et dans la SOFIA. L’objectif est d’assurer l’application effective et plus large des technologies du bambou pour un développement des moyens de subsistance pérenne des acteurs de la filière surtout en milieu rural, et ce, orienté vers le marché.

Connexion. La protection de l’environnement n’est pas en reste. En fait, la promotion de la filière bambou permet de favoriser l’intégration des pauvres dans le circuit de commercialisation afin qu’ils puissent trouver des moyens de subsistance durable. C’est également une réponse aux dégradations de l’environnement. Via ces centres de formation, les activités de bambou seront améliorées car les capacités des acteurs concernés seront renforcées en plus du développement du savoir-faire local par le transfert de technologie dans le cadre du projet Bambou INBAR-FIDA. En fait, le CPTC dispose de tank de traitement de bambou, des matériels et équipements pour la transformation ainsi que de salle de formation et de show-room. Cette entité offre également différents services pour les artisans et les micro-entreprises rurales comme la fourniture de bambou traité, des jeunes plants de bambou, de formation technique, de location de machine, de commercialisation de produits finis en bambou. Elle assure en même temps la connexion entre les organisations de producteurs et les opérateurs de marché.

Inauguré. Notons que le PROSPERER avec l’assistance de l’INBAR a déjà formé 15 formateurs, 653 pépinières et 905 artisans opérant dans la filière bambou. Par contre, le centre de formation et de production commune d’Analamanga, localisé dans la commune rurale de Tanjombato, district d’Atsimondrano vient d’être inauguré dans le cadre de la célébration de la Journée Mnodiale du Bambou.

Navalona R.

Share This Post