Agriculture : 2,4 milliards Ariary pour appuyer la formation de 2 800 jeunes

Jacaranda
Des agriculteurs représentant 11 régions ont assisté au lancement officiel de la saison agricole 2014-2015 et ont reçu des semences, engrais et petits matériels agricoles.
Des agriculteurs représentant 11 régions ont assisté au lancement officiel de la saison agricole 2014-2015 et ont reçu des semences, engrais et petits matériels agricoles.

Des bourses d’études sont octroyées aux jeunes en formation dans les 21 Centres agricoles publics et privés de Madagascar, selon le président Rajaonarimampianina. De leur côté, les partenaires techniques et financiers ont annoncé, un financement de 711 millions USD pour le développement rural, pour la période 2015-2022. 

Piètre budget pour l’appui aux jeunes en formation dans les Centres agricoles ! Mais il s’agit d’une grande première, même si Madagascar est un pays à vocation agricole. En effet, 2 800 jeunes ont suivi des formations sur les techniques agricoles, dans 21 Centres publics et privés, mais 1 000 d’entre eux ont abandonné. Pour les faire revenir et réorienter la majorité à se lancer dans les activités agricoles, un appui de 2,4 milliards Ariary est octroyé par l’Etat, sous forme de bourses d’études à 2 800 jeunes pour deux ans. Le président de la République Hery Rajaonarimampianina l’a annoncé hier, lors de l’ouverture officielle de la saison agricole 2014-2015, à Manandona Antsirabe, région Vakinankaratra. « Les jeunes posent toujours la question : Où peut-on trouver de l’emploi ? Je vous dis ce jour que l’agriculture et l’élevage sont les plus grandes industries de Madagascar. Il faut travailler dans ce secteur encore sous-exploité », a-t-il noté dans son discours. Cependant, il faut noter que la répartition de l’allocation des ressources de l’Etat est loin de refléter cette importance citée par le président de la République de Madagascar.

Financements. Sept ministres et quelques parlementaires ont accompagné le président Rajaonarimampianina, lors de cette virée dans le Vakinankaratra. Du côté du public, 11 régions de la Grande-île ont été représentées par des associations paysannes, ajoutées comme à l’accoutumée par les écoliers de la Commune. Les représentants des partenaires techniques et financiers et des ambassadeurs ont également été au rendez-vous, si on ne cite que ceux de la BAD (Banque africaine de développement), la JICA (Coopération internationale de coopération japonaise), la FAO, le PNUD, l’Union Européen, etc. « Il est clair que Madagascar doit jouer le rôle de producteur agricole de l’Océan Indien. 98% des zones arables de cette zone se trouvent à Madagascar. Mais des efforts doivent être entrepris dans la diversification des produits et dans l’hydrographie. Nous devons également rattraper le retard engendré par la crise. Pour la période 2015-2022, nous les partenaires techniques et financiers réservons déjà 711 millions USD pour appuyer le développement rural à Madagascar. Cette somme pourrait encore augmenter avec les financements additionnels des autres partenaires », a affirmé Aki Zangbula Kaningbi , président de la Commission Agriculture et Développement Rural des partenaires techniques et financiers. Bref, pour cette année, aucun nouveau financement n’est attendu.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post