Lutte antiacridienne : Résultats prometteurs pour la deuxième campagne du Programme triennal

Jacaranda

Des terrains d’une surface totale de 91 152 hectares, ont été traités et protégés par voies terrestre et aérienne, d’après le dernier rapport publié par la FAO. Cette réalisation s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du Programme triennal de réponse à l’invasion acridienne, qui s’étend de 2013 à 2016.  « Ces surfaces traitées concernent la deuxième campagne qui a commencé le 9 octobre 2014 et se terminera le 31 août 2015. Cette réalisation est donc le fruit des actions menées depuis le lancement de cette deuxième campagne, jusqu’au 20 décembre dernier. Mais si on ne considère que les efforts réalisés entre le 1er et le 20 décembre, nous avons pu effectuer des opérations antiacridiennes dans de nombreux régions et districts, comme le district de Bekily dans la région Androy, le district de Betroka dans la région Anosy, le district d’Ankazoabo dans la région Atsimo-Andrefana, le district de Tsiroanomandidy dans la région Bongolava, le district d’Antsalova dans la région Melaky, le district de Miandrivazo dans la région Menabe, et enfin le district de Mandoto dans la région Vakinankaratra. Par ailleurs, grâce à une base avancée installée à Betioky, nous avons une localisation de bases aériennes et terrestres à Tsiroanomandidy et Ihosy », ont annoncé les responsables au sein de la FAO.

Prévisions. En ce qui concerne les prochaines opérations, les équipes de lutte antiacridienne comptent poursuivre les actions de localisation à Tsiroanomandidy et Ihosy. Jusqu’au 23 décembre dernier, des prospections aériennes ont été effectuées dans l’Aire grégarienne à Ankazoabo, Antsalova, Belo-sur-Tsiribihina, Mahabo, Manja, Morombe, Morondava, Sakaraha et Toliara. Par ailleurs, les activités aériennes ont été interrompues le 22 ou 23 décembre, selon les bases, pour permettre l’entretien du matériel ; et ne reprendront qu’à partir du 2 ou du 3 janvier 2015, d’après les explications. Cependant, les prospections terrestres se poursuivront en moto dans la pénéplaine de Bekily-Fotadrevo, de Sakaraha à Ankazoabo, de Befandriana-Sud à Manja ainsi que dans les secteurs d’Ihosy et de Betroka. Bref, même si la situation acridienne à Madagascar s’est stabilisée depuis la réussite de la première campagne du Programme Triennal, les luttes se poursuivent et la FAO et le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural sont toujours à la recherche de financements supplémentaires, pour compléter le budget prévu.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post