Rénovation urbaine : Des ponts préfabriqués à installer dans la Capitale

Jacaranda
Les travaux d’aménagement de cette route font partie des projets de rénovation urbaine. (Photo : Yvon Ram)
Les travaux d’aménagement de cette route font partie des projets de rénovation urbaine. (Photo : Yvon Ram)

Il y a 600 000 voitures circulant dans la Capitale à gérer pour solutionner le problème de gros bouchons.

Des projets de rénovation urbaine sont mis en œuvre par la Commune Urbaine d’Antananarivo, en étroite collaboration avec le ministère d’Etat en charge des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire ainsi que la Présidence, dans la Capitale. L’objectif consiste en premier lieu à résoudre le problème d’embouteillages monstres tout en sensibilisant la population locale en matière d’hygiène et d’assainissement pour maintenir la ville d’Antananarivo propre et embellie. « Des ponts préfabriqués dénommés flyover  seront construits par-dessus des voies existantes ou des croisements, et ce, selon les priorités », a annoncé mercredi dernier le ministre d’Etat en charge des Infrastructures, de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire, lors du lancement officiel de la campagne de sensibilisation en matière d’hygiène et d’assainissement pendant un mois.

Promesses présidentielles. Le projet d’installation de ces « flyover » est prévu en premier lieu à Ambohibao et à Anosizato. La durée de construction peut aller de 6 à 8 mois. Dans le cadre de ces projets de rénovation urbaine, l’aménagement des carrefours et l’extension des chaussées sont également en vue, sans oublier la réhabilitation des petites ruelles et la construction de nouvelles gares routières. « Cette action entre dans le cadre de la réalisation des promesses présidentielles sur l’amélioration des infrastructures et, partant, le bien-être de la population via la facilitation de la libre circulation des biens et des personnes », a-t-il poursuivi. Notons que des travaux d’aménagement et de réhabilitation des berges du canal d’Andriantany, long de 8,750km,  sont également en cours dans le fokontany de Manarintsoa Atsinanana. Ce projet durera un mois et desservira plusieurs quartiers de la Capitale. Le ministre de tutelle a sollicité l’entreprise maître d’œuvre, le COLAS, à engager des jeunes résidant dans les quartiers touchés par le projet pour un travail journalier, dans le cadre de la réalisation de ces travaux.

600 000 voitures. « A part la construction des ponts préfabriqués, un tel projet s’avère indispensable pour bien réorganiser la ville d’Antananarivo étant donné qu’il y a à peu près 600 000 voitures circulant dans la Capitale à  gérer », a évoqué le président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Ny Hasina Andriamanjato, lors de cet événement. Le chef du Gouvernement, Kolo Roger, de son côté, a également soulevé l’importance de la construction des infrastructures routières pour le bien-être de la population. Le financement de tous ces projets de rénovation urbaine provient des ressources internes de l’Etat, a-t-on conclu.

Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post