Change: L’ariary poursuit son appréciation face à l’euro

 Le nickel, premier produit d’exportation de Madagascar.
Le nickel, premier produit d’exportation de Madagascar.

A la clôture du marché interbancaire des devises (MID) hier, l’euro s’échangeait à 3032,56 ariary. Alors qu’au début de ce mois de janvier, il fallait encore payer sur le MID, 3112,86 ariary pour avoir une unité de la monnaie unique européenne. En somme la monnaie nationale poursuit son appréciation face à l’euro, puisqu’en une vingtaine de jours, elle a gagné 80 points.  Cette appréciation de l’ariary s’explique en partie par la dépréciation de l’euro sur le marché international des changes. Mais elle peut également s’expliquer par un regain de compétitivité de l’économie malgache, puisque l’ariary affiche aussi une certaine stabilité face au billet vert. Et ce, avec une parité moyenne de 2 610 ariary pour un dollar depuis le début de l’année.  Outre l’exportation des grands produits miniers, notamment le nickel  et le cobalt d’Ambatovy et l’Ilménite de Rio Tinto, les produits d’exportation traditionnels comme le litchi et la vanille sont les principaux pourvoyeurs de devises contribuant à ce regain de vitalité de l’ariary. En tout cas, couplé avec la baisse continue du baril sur le marché pétrolier mondial, cette appréciation de l’ariary entraînera à terme une baisse des prix  à la pompe des carburants. Ou du moins une stabilisation des  prix. D’une manière plus globale, l’appréciation de l’ariary contribue à freiner l’inflation.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication