PND : Le plan de mise en œuvre dans 3 mois

Jacaranda

Le Plan National de Développement a été déjà validé par le gouvernement. Ce plan fixe les objectifs spécifiques cohérents avec la Politique Générale de l’Etat pour une période de 2015 à 2019. Pour cette année, un taux de croissance de l’ordre de 5% est prévu tandis que le taux d’investissement atteindrait  l’équivalent d’au moins de 30% du PIB en moyenne annuelle. Cette croissance serait tirée de l’agriculture, la pêche, le tourisme, les mines, les transports, le BTP et les entreprises franches. « Le plan de mise en œuvre de ce PND qui relate les différentes actions prioritaires par secteur, sera finalisé dans trois mois », a annoncé le ministre de l’Economie et de la Planification, le Général Raveloharison Herilanto, lors du lancement de l’année économique 2015 hier à son département à Anosy.

Affaire de tous. Toutes les parties prenantes dont, entre autres, le secteur privé, les partenaires techniques et financiers ainsi que les ministères concernés ont répondu présents à cet événement. « L’objet est de susciter l’intérêt des citoyens sur les actions mises en œuvre par le gouvernement pour le développement du pays ,tout en les incitant à prendre leurs responsabilités  pour l’atteinte des objectifs mentionnés dans le PND », a-t-il soulevé. En fait, « le développement est l’affaire de tous et requiert une coopération mutuellement avantageuse entre les différents acteurs. Et pour ce faire, des dialogues économiques basés sur un thème bien défini sont organisés périodiquement aussi bien au niveau national que régional. A l’issue desquels, les recommandations facilitent les prises de décision en matière de politique publique », a-t-il rajouté.

Outil et instruments. Par ailleurs, le ministre de l’Economie a saisi cette occasion pour faire connaître au grand public les résultats de recherche produits par des experts nationaux, pouvant servir d’outil au service de développement. « Ces informations publiées servent d’outil visant à élaborer des politiques publiques, d’instruments de suivi des activités économiques et d’outil d’éclairage au niveau micro-économique », a-t-il conclu.

Navalona R.

Share This Post