Zone marine d’Ambodivahibe : Bientôt le statut de protection définitive



Jacaranda

La zone marine d’Ambodivahibe, dans la région Diana, bénéficiera d’ici fin avril 2015 d’une protection définitive. Cette réserve compte 3 9794 ha, dont 5 000 ha constituent le noyau dur ou réserve marine permanente, et le reste, la réserve marine temporaire où la pêche traditionnelle est autorisée mais réglementée. « Ambodivahibe est une baie et a une profondeur jusqu’à 200m, alors qu’elle est juste tout près de la côte. Cette caractéristique maintient la fraîcheur de l’eau et fait d’Ambodivahibe, une zone marine insensible aux changements climatiques. Plusieurs espèces menacées se réfugient dans cette zone. D’après nos recherches qui n’ont été faites que jusqu’à 30 m de profondeur, nous avons recensé 271 espèces de coraux, 268 espèces de poissons, 77 espèces d’algues, 7 sur les 8 espèces de palétuviers existantes à Madagascar ; et bien d’autres espèces comme les tortues ou les concombres de mer. Avec la profondeur de la baie, de grands espèces habitent également la zone marine comme le mérou, un gros poisson qui peut peser jusqu’à 300 kilos et mesurer jusqu’à 250cm de long. Bref, la zone marine d’Ambodivahibe mérite d’être protégée », soutient Yacynthe Razafimandimby, coordonnateur des activités de Conservation International dans la région Diana. En effet, toutes les procédures pour faire d’Ambodivahibe une aire marine protégée sont déjà faites, mis à part l’obtention du permis environnemental. Une fois confimée, cette aire protégée comportera un noyau dur qui peut aller jusqu’à 7 km, depuis la côte nord, et une réserve temporaire qui peut aller jusqu’à 25 km au large, et qui sera donc interdite aux pêcheurs industriels.

Antsa R.

Share This Post