Ambatovy : Des employés de la mine en grève depuis le 6 mars

« Votre proposition de reprise de travail comme préalable à cette médiation n’a plus de raison d’être car la grève est autorisée après l’échec de la négociation au niveau de l’entreprise »  Extraite d’une lettre du Directeur général du Travail et des Lois Sociales, et adressée à Mme le Manager des Ressources Humaines d’Ambatovy, cette phrase confirme l’existence d’un malaise au sein de cette entreprise minière. Notamment au niveau de la mine à Moramanga.  Selon nos informations une partie des travailleurs de la mine d’Ambatovy sont en grève depuis le 6 mars dernier.  Une grève liée, indique-t-on aux problèmes de santé d’un cadre résident. Ainsi qu’au cas de deux employés d’Ambatovy accusés de vol de gas-oil, mais qui finalement, sans être les auteurs véritables du délit ont  été accusés de complices. Une situation qui est, indique-t-on à l’origine de la grève dans la mesure où les autres travailleurs ont tenu à revendiquer la libération des deux employés concernés. D’où cette grève autorisée par la Direction Générale de la Fonction Publique. La FOP qui traite les deux parties dans des conditions égales, puisque le D.G affirme notamment dans sa lettre adressée au manager des Ressources Humaines d’Ambatovy : « votre e-mail diffusé à tous les travailleurs est considéré par nous comme nul et sans effet car jusqu’à ce jour, aucune autorité n’a jamais confirmé que seuls les travailleurs n’ont pas respecté les procédures légales, l’employeur, lui non plus n’a pas respecté les dispositions de l’article 213 du code du travail » Actuellement une procédure de médiation est en cours pour dénouer cette crise au sein d’Ambatovy qui n’a donc pas réussi la négociation avec les employés grévistes. La lettre du D.G du Travail et des Lois Sociales précise d’ailleurs  que « conformément au code du travail, la phase actuelle du conflit est la médiation car la négociation au niveau de l’entreprise a échoué ».

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication