Intégration régionale : Hery Rajaonarimampianina vice-président du COMESA

PRM-ADIS-ABEBA-(1)Madagascar est bel et bien de retour dans le concert des nations africaines. Place maintenant aux actions pour le développement comme l’a indiqué le Président malgache

Mardi 31 mars 2015 : Motion de remerciement par Son Excellence M. Hery Rajaonarimampianina ; Président de la République de Madagascar et vice-président de la Conférence du COMESA.  C’est ce qu’on lit notamment dans le programme du 18e sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement du COMESA  qui a débuté hier au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba. Aujourd’hui, le Président malgache prendra la parole juste avant l’allocution de clôture de Hailemariam Desalegn Premier ministre de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie et Président en exercice de la Conférence du COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa) ou Marché Commun  de l’Afrique Orientale et Australe). Une journée historique pour Madagascar, puisqu’elle mène vers la Présidence du COMESA pour Madagascar en 2016. En somme, ce sera pour la première fois qu’un Président présidera une organisation d’envergure continentale comme le COMESA.

Grandes infrastructures. Une grande opportunité pour le pays qui accueillera du coup le 19e sommet du COMESA en 2016. Avec ce que cela suppose  évidemment de  chantiers pour les grandes infrastructures d’accueil de ce sommet. Qui plus est l’année 2016 sera également marquée par la tenue, toujours à Antananarivo du sommet de la Francophonie. Un défi de taille, en somme pour le régime actuel qui va devoir montrer sa capacité d’organisation d’événements d’envergure internationale.  Mais c’est surtout l’économie qui gagnera aux changes puisque, pour ne prendre que le cas de l’Ethiopie, l’organisation de ce 18e de 2015 à Addis-Abeba figure parmi les éléments qui ont boosté l’économie éthiopienne. Et ce à travers les grands travaux d’infrastructures qui ont été réalisés pour la préparation et l’organisation de l’actuel sommet du COMESA.

Nouvelle ère. Le COMESA qui  peut constituer une grande opportunité pour le développement de Madagascar. Il s’agit en effet d’un grand marché de 625 millions d’habitants avec un volume de transactions qui se chiffre actuellement à 22 milliards USD pour une potentialité de 65 milliards USD. Une zone de libre échange où beaucoup de produits d’exportation malgaches sont éligibles. Malheureusement, faute de connaissance du marché du COMESA, les industriels malgaches passent souvent à côté des grandes opportunités. Mais les donnes vont probablement changer avec cette accession de Madagascar, cette année à la vice-présidence et l’année prochaine à la présidence du COMESA.   En tout cas,  le pays aura beaucoup plus d’accès dans les instances de décision du COMESA.  Et si actuellement  Madagascar ne dispose que d’un seul représentant au niveau du Secrétariat du COMESA, on va dorénavant postuler au poste du Secrétaire général adjoint a expliqué un responsable du ministère des Affaires Etrangères. En somme, c’est le début d’une nouvelle ère dans le domaine de l’intégration régionale à Madagascar qui va donc avoir une place de leader au sein du COMESA dont l’actuel sommet est placé sous le thème «pour une industrialisation inclusive et durable ».  Le chemin de l’industrialisation et durable que le Président Hery Rajaonarimampianina actuel vice-président et bientôt Président  de la Conférence du COMESA suivra pour la relance économique de Madagascar.

En tout cas, dans le discours qu’il a prononcé, hier, en tant que Président participant pour la première fois à un sommet du COMESA, Hery Rajaonarimampianina s’est réjoui de ce retour de Madagascar au sein de cette communauté qui œuvre pour le développement économique des pays 19 pays membres. Il a par ailleurs fait état des avancées de Madagascar en matière d’intégration économique

R.Edmond (Addis-Abeba)

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication