Sainte-Marie : HWWC 2015, le premier Congrès mondial sur les baleines à bosse

Jacaranda
Présentation du HWWC 2015 hier au Chef Avenue Soarano, par Cetemada et ses partenaires.
Présentation du HWWC 2015 hier au Chef Avenue Soarano, par Cetemada et ses partenaires.

100 participants scientifiques spécialistes des baleines à bosse seront attendus à Sainte-Marie à l’occasion du premier Congrès HWWC (Humpback Whale World Congress). 

Cette rencontre internationale permettra de faire progresser les études scientifiques et les efforts de conservation des baleines à bosse dans leur site d’alimentation, leur site de reproduction et leur migration, selon l’association Cetemada et ses partenaires, organisateurs de l’évènement. En effet, ce congrès du 29 juin au 3 juillet sera organisé une semaine avant le Festival des Baleines. « Les baleines reviennent tous les ans dans le canal de Sainte-Marie à partir du 15 juin, et choisissent ce havre de paix pour donner naissance et se reproduire, avant de repartir vers l’Antarctique fin septembre », a expliqué François-Xavier Mayer, responsable scientifique auprès de l’association Cetamada. C’est pour cela que ce rassemblement de chercheurs, de scientifiques et d’organismes travaillant dans différents programmes de recherche et de conservation est organisé, a-t-il indiqué, pour favoriser les échanges de compétences et de partenariat.

Protection. De nombreux représentants de la société civile et du secteur privé ont exprimé leurs intérêts sur la tenue du HWWC 2015. La plupart sont motivés par le concept de protection de cette espèce, classé en voie de disparition en 1990, et aujourd’hui parmi les préoccupations mineures, dans le domaine de la protection environnementale. Plusieurs organisations et entreprises sont donc partenaires de l’évènement, si on ne cite qu’Air France, Orange Madagascar, la STAR, ABC Construction, le Festival des baleines, le PNUD, etc. « Nous sommes partenaires de Cetamada depuis presque 2 ans déjà. Nous avons un programme de protection de forêts, lancé depuis 2008 et nous avons déjà alloué près de 10 millions d’Euros pour la reforestation sur 3 sites », a affirmé Frédéric Burban, DG d’Air France pour Madagascar et les Comores, lors de la présentation du HWWC hier au Chef Avenue Soarano. Par ailleurs, le ministre de l’Ecologie, de l’Environnement, de la Mer et des Forêts, Beboarimisa Ralava, a souligné l’importance des richesses marines, raison qui explique d’ailleurs l’intégration de la mer dans le domaine d’activité du ministère de l’Environnement. Bref, nombreux sont les acteurs intéressés par le Congrès mondial sur les baleines à bosse.  Jusqu’ici, 50 participants se sont déjà inscrits à l’évènement, y compris les scientifiques spécialistes, les étudiants et les représentants d’organismes de recherche et de conservation. Nous en reparlerons.

Antsa R.

Share This Post