Inter-syndical de la Jirama : Grève d’avertissement ce jour pour contrer la société Symbion Power

L’Inter-syndical de la Jirama se plaint car il méconnaît le contenu du contrat passé avec Symbion Power. (Photo : Yvon Ram)
L’Inter-syndical de la Jirama se plaint car il méconnaît le contenu du contrat passé avec Symbion Power. (Photo : Yvon Ram)

Il réclame la mise en œuvre du programme de redressement de la Jirama au lieu de lancer des appels à manifestation d’intérêt en faveur des sociétés privées.

L’Inter-syndical de la Jirama contredit le ministère de l’Energie. En effet, « les employés n’ont jamais été consultés concernant la mise en concession de la centrale thermique de Mandroseza par la société américaine Symbion Power. Au contraire, les deux parties ont été toutes contre ce projet lors de la dernière rencontre entre les syndicalistes et la direction générale, mardi dernier. Mais tout d’un coup, le contrat a été signé après la convocation des dirigeants de la Jirama par le ministère de tutelle. Et aucune transparence sur le contenu de ce contrat », a évoqué un membre de l’Inter-syndical lors d’une conférence de presse qui s’est tenue samedi dernier à l’Hôtel Villa Vanille.  Pour manifester leur mécontentement, l’Inter-syndical de la Jirama mobilise tout le personnel afin d’observer une grève d’avertissement ce jour au siège à Soanierana.

Non au système 3P. « Toutes les caisses de la Jirama seront fermées durant cette journée. Tous les agents éparpillés dans tout Madagascar vont arrêter de travailler. Par contre, l’eau et l’électricité ne seront pas coupées », tient à préciser Oliva Andrianalimanana, le représentant de l’Inter-syndical. En fait, ces syndicalistes s’opposent fermement à l’application du système 3P (Partenariat Public-Privé) pour une société d’Etat comme la Jirama qui fournit des services publics. Ils ne cessent pas non plus de réclamer la réalisation d’un audit de tous les contrats conclus par la Jirama avec ses fournisseurs privés. Et en tant que techniciens, ces employés de la Jirama ont évoqué que le coût d’achat de l’énergie auprès de la société Symbion Power à raison de 16 cents ou 460 Ariary le Kilowattheure, pourrait  encore augmenter quand les heures de marche de ses machines sont inférieures à 20 heures. Comme solution, ils proposent la réparation des groupes de Mandroseza dans un délai de 15 jours au maximum si l’Etat fournit les pièces de rechange telles que le joint de culasse.

Médiation. Par ailleurs, l’Inter-syndical de la Jirama a soulevé que le programme de redressement de cette entreprise d’Etat doit-être mis en œuvre au lieu de lancer des Appels à manifestation d’intérêt en faveur des sociétés privées. Il réclame entre temps le renouvellement du contrat de concession de l’électricité par la Jirama tout en sollicitant le Chef de l’Etat à supprimer les mesures de suspension de l’achat des pièces de rechange servant à réparer les groupes éparpillés dans les différents sites de production. Les syndicalistes ont également saisi l’Inspection de Travail pour entamer une médiation entre eux et la direction générale.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.