RFI et BANI Ivato : 20 milliards Ar pour la construction de nouveaux camps

La mise en concession et l’extension de l’aéroport d’Ivato engendre un déménagement de la RFI Ivato et d’une partie de la BANI. Une réunion entre le ministre de la Défense, le ministère des Transports et le ministère d’Etat s’est tenue hier à Anosy, sur le processus de démolition progressive et de délogement du camp de la RFI et de la BANI. « L’aéroport international d’Ivato est un point stratégique pour l’entrée et la sortie du territoire. Le camp de la RFI doit donc être à proximité », a noté le ministre de la Défense, Gal Dominique Rakotozafy. De son côté, le ministre d’Etat, Rivo Rakotovao, a affirmé que la nouvelle caserne sera construite, selon un plan proposé par les forces armées. « Il y aura des terrains de sport, un cadre loisir, une zone de préparation au sol avant les exercices de parachutage, etc. La construction sera assurée par la société chinoise Chec, pour une durée de 7 mois. Les besoins seront respectés, suivant les normes militaires. D’ailleurs, l’ancien bâtiment date de 1947 et ne répond plus aux exigences d’aujourd’hui », a-t-il avancé.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Les plus grands aéroports internationaux, au monde (sauf peut-être en Corée du Nord, mais c’est un petit aéroport…) n’ont pas de camps militaires à leur périphérie. Simplement une police de l’air et des frontières efficace et cela suffit bien. Ils sont fatigants ces militaires en manque de guerre et d’actes de « bravoure » à toujours croire que des ennemis veulent envahir Madagascar. Hé, les bidasses, les ennemis sont à l’intérieur du pays et souvent même dans vos rangs !!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.