RN44 : Priorisation de la réhabilitation par le MTP

Les travaux de réhabilitation des routes nationales se poursuivent, selon le ministre Roland Ratsiraka.
Les travaux de réhabilitation des routes nationales se poursuivent, selon le ministre Roland Ratsiraka.

Deux millions d’Euros seront alloués à la construction d’un nouveau pont au PK95 de la RN44. Pour la réhabilitation de la route, le Gouvernement est encore à la recherche de financement.

La dégradation du pont au PK95 sur la route nationale 44 reliant Moramanga-Ambatondrazaka s’aggrave davantage. « Un camion a été récemment coincé sur ce pont de bois en dégradation. Nous avons opéré une réparation d’urgence pour le retour à la normale de la circulation. Cependant, l’Union Européenne qui a déjà consenti un appui de 2 millions d’Euros pour la construction d’un nouveau pont, sollicite l’application de mesures pour préserver les infrastructures en place. Désormais, le pesage à l’essieu est obligatoire et l’application des réglementations est stricte. De même pour la RN35 qui a connu un cas similaire au PK12 », a déclaré le ministre des Travaux Publics, Roland Ratsiraka, lors d’une rencontre avec les médias, hier.

Pont. En effet, pour le cas de la RN44, un projet de construction d’un nouveau pont pour remplacer l’ancien est déjà prévu et les travaux qui dureront 6 mois devront commencer vers septembre, d’après les explications du ministre. En ce qui concerne la réhabilitation de la route sur cet axe, une banque étrangère a déjà été consultée pour le financement, mais les négociations se poursuivent encore, d’après les informations. « C’est le Ministère des Finances et du Budget qui assure la tutelle financière du projet. Mais il s’avère que le taux d’intérêt de cette banque est trop élevé. Les négociations se poursuivent et on trouvera peut-être un terrain d’entente. Dans tous les cas, une solution devrait être trouvée dans les six mois à venir. La réhabilitation de la RN44 doit être priorisée car Ambatondrazaka est l’un des plus grands greniers à riz du pays. Cette réhabilitation facilitera le transport et pourra conduire à la réduction du prix du riz sur le marché ; et donc à améliorer le pouvoir d’achat de la population malgache », a soutenu le ministre Roland Ratsiraka. Par ailleurs, en attendant la réfection de la route Moramanga-Ambatondrazaka, la circulation de poids lourds est limitée, surtout ceux qui transportent des dizaines de tonnes de chrome. Beaucoup de camions dans ce pays peuvent transporter plus de 40 tonnes de marchandises, alors que nos routes ne peuvent pas encore supporter cela, selon les propos du ministre des Travaux Publics.

 

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. 2 millions d’euros pour un pont ?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.