Liva Rakotojaobelina : « Considérer les opérateurs économiques dans la gestion collaborative du pays »

livaPersonnalité connue et respectée à Mahajanga, le jeune opérateur économique a accepté de nous livrer sa vision sur la conjoncture actuelle.

Midi (M.) : Il y a quelques années de cela, vous avez milité contre l’embargo de l’Etat à l’encontre de certains exportateurs majungais. Qu’en est-il de cette affaire actuellement ?

Liva Rakotojaobelina (L.R) : Oui, moi et un groupe d’opérateurs du Boina avons été victimes d’une pratique que nous avons qualifiée « anti-économique » durant la période transitoire. Nous avons beaucoup souffert lorsque le régime de l’époque a bloqué l’envoi à l’étranger de nos marchandises, suite à des mésententes administratives entre les dirigeants. Le retour à la normalité démocratique notamment avec la mise en place de la Quatrième République s’est fait constater pour ces opérateurs, puisque ce problème qui nous a hantés pendant plus de cinq ans a été actuellement résolu. Nous ne pouvons que remercier le régime en place pour sa compréhension. Pour nous, ce geste signifie que l’Etat est prêt à œuvrer pour un investissement sain et transparent. Cela nous encourage beaucoup, puisque nous nous sentions marginalisés et délaissés pendant la longue période de cinq ans…

M. : L’instabilité politique a-t-elle eu ses impacts auprès des opérateurs économiques ?

L.R : Il faut nuancer crise politique et crise institutionnelle. Je trouve que ce qui se passe actuellement est une désorganisation du système institutionnel et non pas une crise politique comme ce qui s’est passé durant le précédent régime. Je réitère que les opérateurs économiques sont les moteurs qui font tourner le pays, et chaque fois qu’il y a un vent d’instabilité au niveau du système qu’est l’Etat, ce sont eux qui souffrent en premier. Je me tourne vers les politiciens pour les inviter à considérer non seulement la valeur classique qu’est l’intérêt supérieur de la nation, mais surtout qu’ils pensent à rendre leurs politiques en actions concrètes. Les troubles et les autres actes qui rongent la stabilité ne mènent à rien. Je pense qu’on devrait tourner la page et œuvrer ensemble pour le développement. Nous avons beaucoup perdu de temps et d’énergie à nous chamailler, alors que cela ne profite qu’à une minorité de gens.

M. : Peut-on encore espérer un développement économique après cette série noire de la politique ? Quelle posture à adopter pour sortir du marasme ?

L.R : Le pays a toutes les potentialités nécessaires pour se relever. Rien que les richesses minières et les forêts sont en mesure de générer un réel développement économique, à condition, bien entendu, que l’Etat privilégie la légalité et la bonne gouvernance. Les opérateurs économiques jouent un très grand rôle dans cette perspective et je trouve qu’on devrait davantage les considérer dans la gestion collaborative du pays. Oui, en toute honnêteté, il faut donner confiance aux opérateurs économiques nationaux pour sortir du marasme. Néanmoins, nous devrons faire la différence entre opérateurs et mafias. Durant la crise, nous avons tous vu que les mafias se cachaient derrière ce titre pour piller le pays. J’entends par vrais opérateurs économiques ceux qui prônent la légalité, qui y consacrent leur vie et qui ont une vision de développement du pays.

Propos recueillis par D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je ne parlerai pas de soutien inconditionnel, mais au lieu de toujours vouloir détruire ce qui est, pourquoi ne pas oeuvrer pour la continuité?! 2018 sera l’occasion pour faire parler les urnes à nouveau, et le nouvel élu devrait jouir du soutien du peuple, pour éviter les crises (surtout politiques)qui ne font qu’appauvrir notre beau pays. Comme vous dites, rien n’est tout noir ni tout blanc, mais il faut au moins rester optimiste et positiver les choses.

  2. y en a qui soutiennent bec et ongles Ra8, Rajwel, et aussi HVM et la plupart du temps ils acceptent l’inacceptable …
    comme y en a qui soutiennet Ratsiraka et Zafy ….
    Est ce que ca fait avancer le pays ?

  3. Ce qui est bien avec vous, Zandra, c’est que vous me permettez d’économiser un peu de temps en écrivant à ma place ce qui tombe sous le sens… A ceci près : votre soutien inconditionnel au président Hery (ce qui est parfaitement votre droit le plus légitime) me gêne un peu, rien n’est tout noir ni tout blanc… Mais, bon. Cela fait plaisir de ne pas se sentir trop seul sur ce forum.

  4. Eh oui, la mafia de la transition, très connue en Chine d’ailleurs, pour les bois de rose et autres pierres et métaux précieux qu’ils exportaient à prix d’or… C’est la raison pour laquelle ces derniers souhaitent renverser le régime actuel, pour avoir à nouveau la main-mise sur nos ressources naturelles, bien périssables. Respectez l’Etat de droit et attendez 2018 pour ceux qui souhaitent encore faire des siennes durant le mandat de Rajaonarimampianina.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.