Appui à la filière lait : Descente du ministre Narson Rafidimanana dans le Vakinankaratra



Jacaranda

Les opérateurs de la filière lait du Vakinankaratra ont encore du mal à faire face à la concurrence avec les produits importés.

La filière lait se développe, malgré certaines contraintes comme la forte concurrence avec les produits importés et la faiblesse généralisée du pouvoir d’achat. Tels sont les propos du ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Narson Rafidimanana, suite à une visite faite par sa délégation, dans la région Vakinankaratra. L’usine de la société Socolait et l’entreprise Tsarafy ont fait l’objet de cette visite, visant à constater de visu, la situation de la filière. « Socolait a investi 1 million d’Euros pour la rénovation de l’usine, afin d’améliorer la productivité et diversifier sa production. Cette société dispose de 1 700 employés, dont 10 techniciens pour assurer le suivi des 1 500 éleveurs de vaches laitières. En termes de matières premières, elle absorbe 2 millions de litre de lait frais par an ; un chiffre qui augmentera à 2,8 millions de litre en 2016, pour la production de lait nature, beurre, yaourt, froamges, lait concentré, Farilac, chips, etc. Elle dispose également d’un centre de collecte où le lait est livré individuellement par les paysans sous contrat, et équipés gratuitement par société. Malgré cette bonne situation, Socolait doit encore face à la forte concurrence des produits importés », a informé le ministre. Quant à l’entreprise Tsarafy, dirigé par une femme à Antanamanjaka Antsirabe, l’approvisionnement en matière première présente encore des difficultés. En effet, cette entreprise consomme 1 000 litres de lait frais par jour, dont 300 litres fournis par le professionnel FIFAMANOR (Fiompiana Fambolena Malagasy Norvéziana) et le reste par des particuliers. Pour le Ministère, l’objectif est d’appuyer ces acteurs et faire en sorte qu’il y ait plus de synergie entre les éleveurs et les unités de transformation, afin d assurer la traçabilité ainsi que l’économie d’échelle dans l’approvisionnement. Ces actions se font en collaboration avec le MDB (Malagasy Dairy Board), dans le cadre du projet ASA (Appui à l’agro-sylviculture).

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.