Blanchiment d’argent : Madagascar en phase d’évaluation


Jacaranda

Madagascar est encore un pays membre observateur au sein des groupes EGMONT et ESAAMLG qui se chargent de lutter contre le blanchiment d’argent au niveau international. La Grande Ile fera ainsi l’objet d’évaluation périodique par un comité constitué des autres pays membres désignés au cours de la réunion du « Task Force of Senior Officials ». Il s’agit d’une évaluation par pair. « L’objectif est d’évaluer l’engagement du pays à se conformer aux normes de GAFI et à appliquer les bonnes pratiques en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et de lutte contre le financement du terrorisme. Ce qui nous permettra également d’adhérer à ces groupes internationaux », a expliqué le directeur général de SAMIFIN, Razaraniaina Jean-Claude, lors d’une conférence de presse hier. Pour ce faire, une équipe du COMESA est dans nos murs afin d’appuyer Madagascar dans le cadre de la préparation technique de l’accueil des comités d’évaluation issus de l’EGMONT et de l’ESAAMLG. « Une évaluation de la Banque mondiale est également en vue », a-t-il conclu.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment