Banque Mondiale : Un bilan économique décevant au premier semestre

Après la Banque Africaine de Développement qui a été relativement critique en ce qui concerne la gestion de son portefeuille de projet, la Banque Mondiale dresse à son tour un bilan économique pas très reluisant. « Madagascar n’atteindra pas la croissance de 5 % projetée en début d’année ». C’est ce qu’on lit notamment dans la dernière note de conjoncture économique publiée par la Banque Mondiale. Ce bailleur de fonds estime en tout cas que « le bilan économique du premier semestre est assez décevant tant au niveau global que local ». En somme, Madagascar a suivi la tendance baissière au niveau mondial. « Le taux de croissance mondiale a été réduit de -0,2 % par rapport aux projections faites au mois de janvier et celui de l’Afrique subsaharienne de -0,4 %

Autrement dit, le contexte économique morose sur le plan mondial a eu ses impacts négatifs sur l’économie malgache. La Banque Mondiale constate par ailleurs que « l’impact du contexte  mondial sur l’économie malgache est aggravé par les perturbations météorologiques, politiques et sociales au niveau local ». La Banque Mondiale cite notamment le passage de cyclones en début d’année et qui a endommagé des surfaces agricoles estimées à 12 000 hectares et de nombreuses infrastructures. Le coût de ces dégâts est estimé à 119 millions USD. Les querelles politiques sont également à l’origine de ce recul. Les discordes entre les pouvoirs exécutifs et législatifs retardent la mise en œuvre des politiques publiques ».

Mais la conjoncture n’est pas complètement compromise, puisque des signes de relance sont perceptibles notamment au niveau de la collecte des recettes publiques. Les réformes engagées dans l’administration des recettes fiscales commencent à porter leur fruit. « Au cours du premier semestre, l’Etat a collecté 1 449 milliards d’ariary de recettes fiscales. Ce qui correspond à une hausse nominale de 19 % par rapport au premier semestre de l’année 2014 et un taux de réalisation de 79 % par rapport aux prévisions pour le premier semestre »

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.