ORTANA : Formation des « Ambassadeurs » des produits et sites touristiques

Jacaranda
La visite du Palais de Manjakamiadana constitue l’un des produits phares qui attirent les touristes. (Photo d’archives)
La visite du Palais de Manjakamiadana constitue l’un des produits phares qui attirent les touristes. (Photo d’archives)

Des éductours seront organisés en faveur des agents d’accueil et des personnels en front office des établissements touristiques d’Analamanga. 

« Analamanga, première destination des Îles Vanille, ORTANA la référence en tourisme durable de l’Océan Indien ». Telle est la vision de cet Office Régional du Tourisme d’Analamanga en 2020. Pour ce faire, cette entité a signé une convention de partenariat avec les groupements professionnels du tourisme tels que les agences de voyage, les tours opérateurs, la Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar (FHORM), les loueurs de voitures et l’association nationale des guides. « L’objectif consiste à former des « Ambassadeurs » des produits et sites touristiques de la région afin de promouvoir ensemble la destination Analamanga », a expliqué Rakotoson Henintsoa Dany, le PCA de l’ORTANA lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Colbert.

Eductours. « Nous visons ainsi les agents d’accueil et d’une manière générale tout le personnel des établissements touristiques qui sont en contact direct avec la clientèle. Ils devront être en mesure de conseiller et de fournir aux touristes tous les renseignements sur les produits et les sites touristiques existant dans la région Analamanga. Ils pourront également les orienter pendant leur séjour à Antananarivo », a-t-il rajouté. Afin de mieux conseiller les clients avec professionnalisme, l’ORTANA organise des éductours à destination des personnels en front office des établissements touristiques pour améliorer la connaissance de la région. Des circuits détaillés seront ainsi organisés par des guides accrédités de l’Office. Il s’agit entre autres, de la découverte de la ville d’Antananarivo avec ses attraits touristiques.

Baisse de 20 %. La FHORM est particulièrement fière de signer ce premier protocole d’accord de partenariat pour le développement des produits touristiques de la région. « Nous nous engageons à promouvoir et inciter les établissements membres à participer à ces éductours. Nous envisageons également d’établir une même convention de partenariat avec tous les Offices Régionaux du Tourisme afin de soutenir la promotion de la destination Madagascar. En effet, le tourisme a besoin de toutes ces bonnes petites initiatives qui devront se répandre sur d’autres secteurs », a évoqué Rita Ravelojaona, la présidente de la FHORM. Mais en revenant sur la situation du secteur touristique à Madagascar, « une baisse de 20 % du nombre de touristes étrangers visitant les parcs nationaux est enregistrée. Par contre, le nombre des arrivées au niveau des aéroports internationaux a connu une hausse par rapport à l’année précédente. Ce sont notamment les familles de la Diaspora malagasy qui viennent séjourner dans le pays pour les vacances et le tourisme », a fait savoir le PCA de l’ORTANA. Par ailleurs, celui-ci a révélé que le délestage et l’insécurité ainsi que le monopole dans l’exploitation des vols intérieurs constituent encore des freins au développement du tourisme.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.