Filière tabac : Plus de 150 tonnes saisies par la Brigade anti-corruption

Jacaranda

L’Office Malgache du Tabac (OFMATA), sous tutelle du ministère de l’Agriculture, se charge de la régulation de la filière tabac à Madagascar. « Nous délivrons les autorisations de plantation de tabac dans toute l’île. En tant que produit de monopole, toute commercialisation de tabac doit aussi passer par l’Office. Mais des planteurs effectuent des ventes directes auprès des opérateurs afin d’échapper au fisc. Raison pour laquelle, nous avons mis en place une Brigade anti-corruption de Tabac, et ce, depuis 10 ans », a expliqué Eddy Randrianatsimbazafy, le directeur général, lors de la célébration du 45e anniversaire de l’OFMATA.

222 milliards d’Ariary. « Plus de 150 tonnes de graines de tabac ont été saisies par cette Brigade anti-corruption en une année, sans compter les quantités qui n’ont pu être contrôlées », a-t-il poursuivi. Notons que la production de tabac enregistrée au sein de cette Office se chiffre à peu près de 3 317 tonnes. L’OFMATA l’achète directement auprès des planteurs qui sont au nombre de 30 000 ménages, en vue d’une revente auprès des opérateurs transformateurs. « Pour le tabac à chiquer, il ne reste plus que huit usines opérationnels à Madagascar car la plupart ont fait faillite. Quant au tabac à fumer, il existe deux grandes usines sur place. Notre chiffre d’affaires s’élève à plus de 4,4 milliards d’Ariary. Par contre, les recettes fiscales générées par la filière tabac sont de l’ordre de 222 milliards d’Ariary », a-t-il enchaîné.

Stocks de sécurité. Il a également soulevé que la production de tabac est bien suffisante pour approvisionner ces usines de transformation. « Nous disposons même de stocks de sécurité de matière première d’une quantité de 200 à 300 tonnes. Cela ne devrait pas ainsi influer sur le prix des cigarettes, entre autres », a-t-il rajouté. Par ailleurs, une trentaine d’employés ont reçu des distinctions honorifiques lors de la célébration du 45e anniversaire de l’OFMATA. Parmi lesquels figure le directeur général qui a été élevé au rang de Commandeur de l’Ordre National. Le ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomanga a saisi cette occasion pour faire savoir que la filière tabac constitue un des piliers de l’économie nationale.

Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.