Mission du FMI à Madagascar : Un accord conclu sur les réformes à entreprendre

Jacaranda

Madagascar devra avoir accès à un financement de 30,55 millions de DTS, soit environ 47,4 millions USD du FMI. Un accord de principe concernant le décaissement devrait être soumis à l’examen du Conseil d’administration de l’institution en novembre prochain.

La mission du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par Marshall Mills, arrive à son terme. Après plusieurs rencontres et discussions avec les plus hauts dirigeants malgaches sur la FCR (Facilité de crédit rapide), une déclaration a été faite par M. Mills. « Les Autorités malgaches et la mission du FMI sont parvenues à un accord de principe sur un ensemble de politiques économiques et structurelles visant à renforcer les progrès accomplis depuis l’approbation de la précédente FCR par le Conseil d’Administration du FMI au mois de juin 2014. Ces politiques ont pour objectifs de maintenir la stabilité macroéconomique, d’améliorer la soutenabilité budgétaire et de la balance de paiements, ainsi que de renforcer davantage les capacités de l’administration. À moyen terme, le défi clé sera de continuer à assurer une croissance forte, durable, favorable aux plus pauvres pour contribuer à renverser la détérioration des indicateurs de développement. Il faudra pour cela un investissement accru dans des infrastructures essentielles, une amélioration de la gouvernance et du climat des affaires ainsi qu’un renforcement des politiques de développement social, tels que reflétés dans le Programme National de Développement, la Stratégie Nationale pour la Protection Sociale et la Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption » a-t-il annoncé.

Climat. Ayant parlé de l’environnement économique, le représentant du FMI a affirmé que la situation demeure difficile. La reprise économique qui a débuté en 2014 n’a pas pu s’accélérer en raison d’une série de chocs et de faiblesses structurelles profondément enracinées. Selon les prévisions, la croissance devrait atteindre 3,2 % en 2015, avec une inflation maintenue à 7,9 % en fin de période. La forte baisse des prix des matières premières limitera les recettes minières, alors que l’investissement privé restera faible dans le contexte d’un climat des affaires peu incitatif. Le tourisme a été freiné par les difficultés qu’a connues Air Madagascar, tandis que des coupures de courant récurrentes de la JIRAMA, une entreprise de service public, continueront de peser sur l’activité économique. Par ailleurs, la Banque Centrale de Madagascar a récemment pris des mesures pour assurer le bon fonctionnement et la transparence du marché de changes. Ainsi, elle a cessé les opérations de rachat, éliminant l’écart (qui était de 8 % au début du mois de septembre) entre le cours moyen pondéré du Marché Interbancaire de Devises (MID) et le taux du marché. Le taux du marché est resté généralement stable. L’approbation du projet des nouveaux statuts de la Banque Centrale améliorera la gouvernance ainsi que l’indépendance de cette dernière. « Sur la base de ces politiques macroéconomiques et structurelles, les Autorités malgaches et le FMI se sont convenus, de surcroît, d’un Programme de Référence, couvrant la période allant jusqu’à fin mars 2016. La mise en œuvre réussie de ce Programme consolidera la stabilité et la viabilité économique et financière de Madagascar et contribuera à catalyser l’aide extérieure. Elle jettera les bases d’un accord au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC). La mission saisit cette opportunité pour remercier les Autorités malgaches pour leur franche collaboration et les discussions constructives », a affirmé M. Mills.

Recueilli par Antsa R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Madagascar ne peut qu’avoir de nouvelles impulsions sur le plan économique grâce aux aides financières octroyées par le FMI. Hery Rajaonarimampianina a bien fait de montrer les efforts effectués par l’Etat malagasy, en vue d’attirer les aides internationaux.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.