Jean Jacques Ratsietison : « Au moins trois raisons pour supprimer le MID »


MIDI : Quelles sont pour vous les vraies causes de la pauvreté ? Avez-vous une solution à proposer ?
J.J Ratsietison : Avant de parler des solutions, il faut identifier les vraies causes de la pauvreté et il y en a deux : 1/ La 1re cause est celle induite par la « pauvreté intellectuelle » (Fahantrana ara-tsaina) qui se caractérise par le fait que les économistes malgaches apparemment les plus écoutés s’accrochent aux théories livresques venues de l’extérieur totalement inadaptées aux réalités malgaches, voire inventent des théories pour justifier le système existant.
2/ La 2e cause de pauvreté est celle engendrée mécaniquement par le MID qui s’explique très simplement : quand on dévalue une monnaie de 100 %, on ampute le pouvoir d’achat de toute la population de 50 %; une autre dévaluation de 100 % diminuera ce pouvoir d’achat résiduel de 50 % de moitié, le réduisant à 25 %. De là, on peut se poser les questions suivantes : si on divisait votre pouvoir d’achat par 4, pourriez-vous encore payer vos loyers ? Pourriez-vous continuer à assumer les besoins sanitaires et alimentaires de votre famille de la même façon qu’auparavant ? La réponse à toutes ces questions est bien entendu NON. Or la dévaluation de la monnaie malgache ne s’est pas limitée à ce malheureux exemple d’une dévaluation de 100 % suivie d’une autre de 100 %, puisqu’elle est aujourd’hui en cumulé à plus de 5 200 % à cause exclusivement du MID. C’est bien le MID qui a atrophié le pouvoir d’achat de la quasi-totalité des Malgaches et mis notre économie à genoux. Je mets au défi n’importe quel pays, même les plus puissants, de dévaluer de 5 200 % et de ne pas se retrouver mécaniquement dans la même situation de pauvreté extrême qu’à Madagascar.
MIDI : La suppression du MID est-elle vraiment indispensable?                                                      J.J Ratsietison: La 1re mesure de salut public à prendre est donc la suppression du MID pour au moins 3 raisons. La 1re raison est que le système mis en place par le MID répond à la définition du génocide considéré par le droit international comme un crime, défini et condamné par la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, adoptée à l’unanimité par l’assemblée générale de l’O.N.U. le 9 décembre 1948. Le génocide s’entend de l’un des actes cités par ladite Convention commise dans l’intention de détruire, en tout ou partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux comme tel, dont notamment l’acte de « soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ». Et la Convention de préciser «  peut être coupable de génocide aussi bien un particulier qu’un Etat (…) ». Les 5 200 % de dévaluation causés par le MID soumet la quasi-totalité de la population malgache à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale : les familles malgaches ne mangent plus à leur faim, la malnutrition est généralisée et il est aujourd’hui strictement interdit à quiconque de tomber malade. Le taux de mortalité infantile est l’un des plus élevés au monde et l’espérance de vie réduite à moins de 40 ans. La 2e est qu’il impose la convertibilité de fait de l’ARIARY, qui n’est pas convertible, en obligeant la Banque Centrale de Madagascar (BCM), à satisfaire toute demande de devises étrangères, qui n’aura pas trouvé de contrepartie sur le MID sous peine de voir l’ARIARY être déprécié par le marché, au travers de la loi de l’offre et de la demande. De ce fait, les financements extérieurs ne servent exclusivement à l’Etat malgache qu’à racheter sa propre monnaie sur son propre territoire et crée au profit des Banques étrangères une situation d’enrichissement sans cause, car il leur suffit de les échanger contre de l’Ariary en faisant de la création monétaire et/ou par de simples jeux d’écriture comptable. Ainsi, si les 5 milliards de dollars de dettes contractées par le président Ratsiraka sous le régime d’un taux de change fixe, lui ont permis à tout le moins de financer les désormais fameux « investissements à outrance » certes critiquables à  tous les égards, les 7 milliards de dettes acquises sous le régime du MID par le Président Ravalomanana n’auront même pas permis de réparer une seule centrale de la JIRAMA. La 3e raison est de simple bon sens : il faut être aveugle, idiot ou criminel pour accepter cette convertibilité forcée et le pseudo loi de l’offre et de la demande, alors que la balance des paiements malgache est en déficit structurel car cela équivaut à un véritable suicide économique, la preuve en est bientôt toute la population en-dessous du seuil de pauvreté. L’état de notre déficit doit en principe nous priver de toute aide du Fonds Monétaire International dont les statuts interdisent tout financement de déficits structurels, mais ce dernier a toujours contourné cette interdiction en utilisant des appellations fallacieuses comme les FRPC ou facilités pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance dont on a vu l’inutilité et l’inefficacité, puisqu’elles n’ont servi exclusivement qu’à combler le déficit structurel de la balance des paiements.
Jean-Jacques RATSIETISON

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

13 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Aiza moa ilay firenena no handroso koa zanaky ny ampanga toy izao no manao adi-hevitra ? (zanaky ny ampanga: « ny kely mamokina totohondry ny lehibe manambana tehamaina » ) Vaha-olana ialàna amin’ny fahantrana no tadiavina dia diplomen’ilay olona miteny no hanontaniana.

  2. Vous êtes bien vaniteux pour ce que le MONDE pense de l’ENA et de Sciences Po!

    Les diplomates Allemands trés ironiques disent:

    « Hélas,
    nous ne disposons pas d’élites à la française, politiques et
    diplomates… mais étrangement, incompréhensiblement (pffff) nous
    arrivons à conclure des marchés autrement plus importants que cette
    france d’aristocratie éducative »

    Plus prés de nous, en france, la
    DÉGRINGOLADE française, autant économique et en influence qui se réduit
    comme peau de chagrin, PREND RACINE dans cette pseudo-classe MÉDIOCRE
    des énarques, laquelle SQUATTENT les organes de décisions importantes,
    MAIS SURTOUT SCLÉROSENT tout le système.

    Ses ressortissants (de
    l’ENA) sont tellement formatés par une histoire qui n’EST PLUS, celle
    d’une france trés influente, que lorsqu’apparaissent des PROBLÈMES
    INÉDITS, ILS N’ONT PAS DE SOLUTIONS INÉDITES, MAIS DES REDITES DE
    FAUSSES SOLUTIONS COMPLÈTEMENT INADAPTÉES!

    Ne me taxez surtout pas
    de jalousie – un sport que votre petitesse affectionne particulièrement
    – en traitant les ENArques de MÉDIOCRES! Le mot n’est pas de moi, IL
    EST DE PIKETTY la star légitime de l’économie mondiale 2015-2016! Pour
    information lisez ou relisez ceci
    http://mpanao-gazety.blogspot….

    et
    vous découvrirez certainement que dans l’ordre de l’ÉLITE à la
    française, l’ENA et alors sa sous-déclinaison de science-po, EST BIEN
    EN-DESSOUS DE NORMALE SUP! BIEN EN-DESSOUS!

    Ce qui explique mon
    effarement dans votre vanité INCURABLE de vous croire EXCEPTIONNEL avec
    DEUX DIPLOMES FRANÇAIS MÉDIOCRES, selon PIKETTY: L’ENA et la pauvre
    Science-Po. Mes soeurs et nièces qui possèdent un torchon du deuxième,
    me trouveront dur, mais c’est comme ça!

    Voici donc un VIEL AIGRI!
    Tout en vous pêche par une GRANDE DOULEUR de ne pas être reconnu pour ce
    que – à vos yeux – mérite qu’on s’intéresse à vous! TOUT! VOUS ÊTES
    PITOYABLE MON VIEUX!

    Vous êtes un cas! UN GROS CAS… pour ne pas dire autre chose…

    Votre expression française est CRADE – pour utiliser votre VULGARITÉ.

    Parler de Ratsietison comme « ce type »…

    et
    ces insupportables expressions populaires françaises, À CHIER! On a
    grand peine à vous imaginer rédigeant une simple circulaire! UNE SIMPLE
    CIRCULAIRE!

    Autant l’expression et le contenu de l’interview de
    Ratsietison sortent de l’ordinaire par son brillant, autant on
    s’interroge sur votre ego MALADIF, qui vient NOUS FAIRE CHIER avec des
    diplômes FRANCO-FRANÇAIS dont vous DEVRIEZ AVOIR HONTE, vu la qualité de
    vos interventions parci par là! et surtout FONCIÈREMENT, vu ce que des
    BRILLANTS Français mêmes pensent de leurs productions diplômantes. Je
    pense à Piketty et à de nombreux intellos juifs français qui ne sont pas
    moins corrosifs à l’endroit des énarques…

    Épargnez-nous, POUR
    L’AMOUR DE L’AUTHENTICITÉ, vos références académiques SI COMMUNES, SI
    COMMUNES contrairement à ce que vous affichez. Et puis un conseil,
    consultez pour soigner votre ego indûment GONFLÉ…

    Ceci dit, ne me répondez pas, je ne LIS PAS LES VOMIS DE CEUX QUE JE CRITIQUE À CE POINT!

  3. Vous êtes paradoxalement bien provocateur pour ce qu’on lit régulièrement ici de vos « productions intellectuelles »…
    Ratsietison est un CERVEAU! et il n’a aucun intérêt à séduire des INACTIFS qui hantent les forums… Suivez mon regard.
    Ratsietison est pertinent et son analyse est juste. Maintenant si vous aviez vos « connaissances  » à étaler ici, je suis preneur.

  4. MERCI JEAN JACQUES,
    IL FAUTE QUE LES DIRIGEANT REGARDE CA, MR, LE PRESIDENT, LE MINISTRE DES FINANCES ET LE MINISTRE DES COMMERCE.

    LES BANQUE NUL ET CHER SONT EN TRAIN DE VIDER CE PAYS AVEC LE MID, LES BANQUE VAUT RIEN , IL AIDENT MEME PAS LES ENTREPRISES A DEVELOPER ET LA POPULATIONS.

    POURQUOI ON DOIT PAS FIXER UN ARIARY STABLE ET DURABLE A 1 USD = ARIARY 1000 ET CECI FIXER POUR LES 50 ANS A VENIR ET METTRE FEU AU MID ET LES BANQUE QUI POURRISSENT LA VIE DES MALGACHES ET LES AFFAIRES DANS CE PAYS QUI PEUT ETRE BIEN COMME LES AUTRES PAYS AVEC MOINS DE RESOURCES QUE MADAGASCAR.

    MADAGASCAR DEVAIT ETRE L’ETOILE DE L’OCEAN INDIEN ET NON PAS LA BOUGIE COMME AUJOURDHUI.

    ALLONS TOUT LES MALGACHES POUR MANISFESTER ET FERMER CE MID DE VAUT RIEN AVANT LE 1ET NOVEMVBRE 2015

  5. · Edit

    Tsy miresaka @ omby. Mangina rehefa tsy manana hevitra sy saritaotra, raha sahy avohay ny tena anarana fa aza mivadika biby eo fotsiny. Mitovy fisainana @ omby ary mety manompa omby aza aho raha miteny an’izany.

  6. Resak’etotra ny anao Atoa RATSIETISON Jean-Jacques. Malaza ianao fa mpanao hevitra taingina fa aza miteniteny foana. Mpikaroka aiza moa ianao ary inona no diplaomanao no miteniteny foana tahak’izany.

  7. Oh là là !!!! NAÏFS ET BADO BE, ILAY GASY E ! En 2003, le fmg a été dévalué de 200% en 24H (de 1 euro = 6’000 fmg a 1 euro = 18’000 fmg)

    5 questions simples pour LES BADRAODRA ET IDIOTS (il faut un peu réfléchir, les mecs) :

    1) Est-ce la loi de l’offre et de la demande, blahblahbla malgache imbécile…? Pour rappel, on n’est pas sous la république de Weimar.

    2) Qui ont spéculé sur le Fmg, sachant que 80% des transactions sur le MID sont effectuées par les banques françaises ?

    3) Qui a donné ces ordres de SPÉCULATION aux banques françaises de la place d’Antananarivo ?

    4) Saviez-vous le nom de la salle du ministère des Finances de Bercy, où lesdits ordres ont été donnés aux banques françaises ?

    5) Connaissez-vous les noms des types, le jour, la date de ladite réunion ?

    Tous les protagonistes sont encore vivants. RENSEIGNEZ-VOUS LES MECS AVANT DE DIRE DES BÊTISES. TENA TSSS !!!!!

    2 CONCLUSIONS SIMPLES
    (i) TU VEUX UNE CORDE AUTOUR DE TON COU ? CONTINUE AVEC LE MID, MON AMI (les autorités politiques et malgaches de 2003, idiots pour moi, n’ont vu que du feu ==> éjectées par qui vous savez, en 2009).
    (ii) DEMANDEZ AUX CHINOIS S’ILS ONT UN MID (depuis 10’000 ans). Là-bas, ça marche très très bien : le FMI, la Banque Mondiale, les USA, la France, la GB N’ONT AUCUNE EMPRISE SUR LA CHINE,
    RÉPONSE DES CHINOIS : VOUS, MALGACHES, TLIPLES IMBÉCILES !

    JacqueS RAZANDRY (Sciences Po/ENA ; tsy fampiderana taim-by sao dia betsaka indray no complexés ; références à vérifier ô)

  8. · Edit

    Pauvre Kotobe, je n’ai jamais parlé de l’élimination de la pauvreté. Ce sont de tels raccourcis qui dénotent la pauvreté voire la misère intellectuelle (Fahantrana ara-tsaina): j’ai parlé d’une réduction de moitié de la pauvreté c’est à dire d’une diminution mécanique de moitié des prix en 24h grâce à une réévaluation de 100% de l’Ariary. Aujourd’hui on dit que 92% des Malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté de 2$ par jour, après la réévaluation de 100% on pourra dire seulement que 92% des Malgaches vivent avec moins de 4$ par jour : je suis infiniment désolé pour les Malgaches mais contrairement à ce que vous alléguez la pauvreté sera encore très loin d’être éliminé, car moins de 4$ ne veut pas dire malheureusement que les 92% vivent avec 4$ mais entre 0 et 4$. Vous n’êtes même pas capable d’interpréter correctement ce que vous lisez, vous êtes tout simplement lamentable et c’est pour cela que vous vous cachez derrière un pseudo. Je vous comprends ce serait la honte. Heureusement pour vous peut-être « que les économistes malgaches apparemment les plus écoutés qui s’accrochent aux théories livresques venues de l’extérieur » sont là! », je persiste à dire qu’ils sont dangereux surtout s’ils sont écoutés car la preuve de la gravité de leurs erreurs et les résultats catastrophiques de leurs conseils sont bien là et sont incontestables : 92% et un ministre du Gouvernement avance même 95% maintenant, vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Vous pouvez donc les féliciter c’est votre droit, moi je les critique et je les condamne. Et vous persistez dans votre délire, car je n’ai jamais parlé de dettes entre 2001 et 2008. On pourra après toujours se battre sur les chiffres, mais vous ne pourrez jamais nier la réalité conséquences de la débilité criminelle de vos théories malheureusement « très écoutées »

  9. Analyse pertinente et intelligente.
    Jacques Razandry (Sciences Po/ENA)

  10. Souhaitons
    que cette analysé sensée et courageuse éveille les « bonnes » consciences.

  11. C’est la personne qui a promis l’élimination de la pauvreté en 24h par un simple décret! miracle! miracle! miracle! C’est du TIC TAC DOU à la Kohen R….! qui veut y croire? …. Je me demande s’il a déjà déposé une plainte pour génocide auprès du Tribunal Pénal International (TPI). et les résultats? Heureusement que les intellectuels malgaches sont « pauvres » comme il l’affirme et que « les économistes malgaches apparemment les plus écoutés qui s’accrochent aux théories livresques venues de l’extérieur » sont là! J’ai vérifié les statistiques sur les dettes malgaches à, partir de plusieurs sources fiables (FMI, Banque mondiale, INSTAT, banque centrale, etc…) mais je n’ai pas pu voir ces 7 milliards de $ de dettes contractés par Madagascar entre 2001 -2008. Par contre j’ai trouvé que le niveau d’endettement de notre pays a baissé de 111,7% du PIB en 2001 à 22,4% du PIB en 2008, soit un peu près 1,3 milliards de $.

  12. tena tokony hotohanana io hevitr’io Rangahy io.

  13. A bon entendeur! Et mérite une mûre réflexion.
    Pourtant, certains … pensent que ça reste tout simplement au stade de l’étalage de connaissance.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.