Ambatovy : Plus de 2 milliards USD de perte pour Sumitomo

Ambatovy continue à traverser des moments difficiles.
Ambatovy continue à traverser des moments difficiles.

Actionnaire à hauteur de 32,5 % d’Ambatovy, la firme japonaise Sumitomo subit également les conséquences néfastes de la baisse des cours des matières premières.

Selon un article d’Atsuko Fukase (Bloomberg New), l’effondrement du prix des matières premières a négativement affecté les bénéfices et les valeurs boursières de beaucoup de négociants et producteurs mondiaux. Sumitomo qui doit présenter les résultats de ses revenus trimestriels le 30 octobre prochain est confrontée à une perte potentielle de plusieurs milliards de dollars dans sa participation dans le projet de nickel, à Madagascar « Sumitomo, la quatrième plus grande maison de commerce au Japon, en termes de revenus, subira probablement une perte dans le projet à Madagascar étant donné que le prix du nickel est tombé en dessous du coût de production », indique Akira Morimoto du SMBC Nikko. Securities

2,4 milliards USD. Un porte-parole de Sumitomo a annoncé que l’exposition de la compagnie au risque dans ce projet, s’élèverait à près de 2,4 milliards de dollars et qu’elle envisagerait d’acter une réduction de valeur, basée sur une projection de prix et des plans de production à moyen voire à long terme. Le projet était en voie de produire à plein régime après la fin de la construction le mois dernier, a-t-il déclaré. Un responsable au sein du Korea Resources Corp., partenaire dans le projet à Madagascar, a pour sa part déclaré que la compagnie s’attend à une autre perte, cette année, après avoir gagné 113,2 milliards de won (100,2 millions de dollars) l’année dernière.

Exemple probant

Les problèmes rencontrés par Sumitomo confirment, en tout cas, cette longue crise des matières premières minières. Yasuhiro Narita, un analyste au sein du Nomura Securities a déclaré que les grandes maisons de commerce ont probablement fini la radiation d’actifs dans les projets pétroliers mais qu’elles se retrouvent confrontées à de plus grandes difficultés avec les prix du minerai de fer et du nickel. Il a cité le projet de Sumitomo à Madagascar comme exemple probant. Sherritt International Corp. actionnaire à 40 % attend encore la publication des résultats de ses revenus, le 28 octobre prochain. Un porte-parole de Sherritt a toutefois indiqué que le projet a récemment atteint sa validation financière et les résultats de production au mois de septembre comprenaient la confirmation de l’accréditation à la Bourse des Métaux de Londres (LME) du nickel produit par Ambatovy.

Recueillis par R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Génial! destruction de l’environnement, sans même gagner un dollar!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.