Forum des paysans : Diverses mesures prises par l’Etat



Jacaranda

AFPOWWER-(2)Nombreux sont les problèmes évoqués par les paysans qui constituent des contraintes majeurs au développement de leurs activités dans les trois secteurs porteurs, à savoir, l’agriculture, l’élevage et la pêche. On peut citer entre autres, le manque de techniciens d’encadrement, l’insécurité, le taux d’intérêt élevé appliqué par les institutions de micro-finance, l’insuffisance des services agricoles de proximité et le mauvais état des infrastructures agricoles. Face à cette situation, l’Etat prendra diverses mesures. Tel est le bilan du Forum des paysans organisé par le ministère de l’Agriculture en collaboration avec les ministères de l’Elevage et de la Pêche, deux jours durant. La première journée a été consacrée aux travaux de commission et d’échanges entre les 550 paysans représentants les 22 régions de l’île au CCI Ivato. Par contre, la seconde journée a été une rencontre entre ces acteurs de développement dans le monde rural avec le Président Hery Rajaonarimampianina.

Stabilité politique. Parmi ces mesures, le Chef de l’Etat a, entre autres, avancé la relance des « sociétés d’aménagement » qui se chargent de la gestion des infrastructures hydro-agricoles, la mise à jour des statistiques agricoles et la gestion de la production pour éviter les pertes post-récolte avoisinant les 10% pour le riz.  « Cette gestion post-récolte nous permettra de ne plus importer du riz », a-t-il précisé. En outre,  10 000 jeunes seront formés pour devenir des techniciens agricoles qui accompagneront les paysans dans le développement de leurs activités, et ce, via la mise en œuvre d’un projet financé par le FIDA. Quant au problème d’insécurité, le Président Hery Rajaonarimampianina  a évoqué qu’il faut assurer une stabilité politique et sociale pour le résoudre car ces phénomènes sont liés.

Dons. Par ailleurs, l’Etat s’engage également à alléger le taux d’intérêt appliqué par les institutions de micro-finance tout en sollicitant les paysans à pratiquer des techniques plus modernes et innovantes et à utiliser des semences améliorées issues des résultats de recherche de FOFIFA. La relance des GTDR (Groupe de Travail pour le Développement Rural) et la facilitation d’accès des paysans au Fonds de Développement Agricole constituent également d’autres mesures prises par l’Etat. Ce n’est pas tout ! Le Chef de l’Etat a octroyé des dons pour les organisations paysannes opérant dans les secteurs agricole, élevage et pêche répartis dans les 22 régions de l’Ile. Il s’agit entre autres, de la remise d’un million d’alevins aux groupements de pêcheurs avec des matériels et équipements de pêche, de la remise de 22 000 poussins de race locale pour les associations d’éleveurs et 1 000 chèvres pour les éleveurs dans le Sud, ainsi que des semences et intrants pour les agriculteurs.

Navalona R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Bonne opération de l’Etat malagasy. Enfin, Hery Rajaonarimampianina a trouvé la solution du problème « délestage ». Il était temps car le peuple a commencé à s’énerver. Il faut continuer sur cette lancée qui ne peut être que bénéfique au pays. Ne plus arrêter de progresser pour aboutir à un développement durable et une stabilité pérenne.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.