Agro-industrie : L’or noir de Madagascar, selon le PDG de la STAR

Jacaranda
La culture d’orge est une bonne source de revenu pour les paysans du Vakinankaratra.
La culture d’orge est une bonne source de revenu pour les paysans du Vakinankaratra.

« Nous voulons investir plus, mais il faudrait un signe de volonté de la part de l’Etat, pour développer l’agro-industrie », a annoncé Emmanuel de Tailly, PDG ajoint des Brasseries STAR.

40% des matières premières utilisées par les Brasseries STAR pour la production de bières sont produits à Madagascar, par Malto, une filiale du groupe, en partenariat avec les paysans du Vakinankaratra. « Malto fournit les semences, les engrais, et tous les intrants nécessaires pour la culture d’orge, en contre-saison. Elle s’engage ensuite à acheter toute la production d’orge des paysans, avec un prix fixé à l’avance. Environ 4 500 tonnes sont collectées en 2 mois. Nous fournissons également les camions et les bus, pour le transport des paysans et de leurs produits, au central d’achat à Betafo. Avec 10 ares, chaque paysan produit en moyenne 700Kg d’orge, acheté par Malto à 720 Ariary par kilo », a expliqué Parfait Ranaivoson, responsable de la vulgarisation de la culture d’orge, dans la région Vakinankaratra. En effet, l’orge est nécessaire pour la production de malte, une des matières premières nécessaires pour la production de bières. D’après les explications, la production de malte est limitée par la capacité de la malterie à Antsirabe, qui est pourtant la seule dans l’Océan Indien et dans les 82 pays où est présent le Groupe Castel, principal actionnaire des Brasseries Star.

Volonté. Les Brasseries Star sont prêtes à créer d’autres malteries dans la Grande Ile, d’après le PDG adjoint, Emmanuel de Tailly. « Nous sommes prêts à investir plus, mais il faudrait que l’Etat prenne des mesures incitatives, ou faire tout simplement un petit signe de volonté de développer l’agro-industrie. A Madagascar, il faut encore faire beaucoup d’efforts en infrastructures et en stabilité. Il faut un Code des investissements », a-t-il affirmé, lors d’une descente sur le site de production de malte à Antsirabe, avec des représentants de la presse. Bref, les acteurs comme la STAR veulent miser sur l’agro-industrie, mais ils attendent une implication de l’Etat, avant de se lancer à fond.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.