Acceptation des CCAL : Une obligation pour les stations-service, selon le DG du Trésor

Jacaranda

L’Etat doit encore 30 milliards d’Ariary aux compagnies pétrolières pour le paiement des chèques carburant et lubrifiant (CCAL). Parmi ces impayés, 20 milliards dépassent déjà le délai de 100 jours, date limite fixée entre les compagnies et l’Etat pour le règlement de ces chèques, d’après le directeur général du Trésor Public, Pierre Jean Feno. En effet, c’est à cause de ces arriérés que certaines stations-service refusent depuis, déjà plusieurs semaines, le paiement par CCAL. « Normalement, les stations-service ont l’obligation d’accepter cet instrument de paiement qui a été mis en place par voie de Décret. Face aux problèmes qui se sont présentés, des discussions ont été initiées pour la recherche de solution. Et suite à cela, les stations-service acceptent désormais le paiement par CCAL. Cela devra commencer dès ce jour même, mais il faut noter que certaines stations ont des organisations internes qui peuvent retarder l’application de cette décision », a annoncé le DG du Trésor, hier lors d’une rencontre avec les médias à Antaninarenina. D’après ses dires, la réunion qui s’est tenue hier matin, entre les compagnies pétrolières, le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures, et le Ministère des Finances et du Budget a porté ses fruits. Par ailleurs, afin de résoudre ce genre de problème une bonne fois pour toute et faciliter le traitement des dépenses liées à l’achat de carburants et de lubrifiants pour l’Administration publique, un nouvel instrument sera lancé en 2016, d’après les responsables au sein du Trésor Public. Il s’agit de la carte carburant.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.