Smart cities : Un grand pas vers le développement pour Madagascar

Jacaranda
Nosy-Be sera la première ville numérique à Madagascar.
Nosy-Be sera la première ville numérique à Madagascar.

Madagascar a un grand retard à rattraper en matière d’accès aux nouvelles technologies. Mais l’initiation du projet « Villes numériques », pourrait tout changer. Un essai pilote a été lancé à Nosy-Be, en partenariat avec le Groupe Huawei. Les autres villes suivront.

Une ville intelligente ! C’est l’appellation donnée aux villes des pays développés où l’on trouve des caméras de surveillance dans tous les recoins ; où l’on peut trouver exactement un lieu ou une adresse grâce au GPS, etc. En effet, il s’agit d’une ville novatrice qui utilise les technologies de l’information et de la communication (TIC) et d’autres moyens pour améliorer la qualité de vie, l’efficacité de la gestion urbaine et des services urbains ainsi que la compétitivité tout en respectant les besoins des générations actuelles et futures dans le domaine économique, social et de l’environnement. C’est ce concept qui sera lancé à Madagascar, dans le cadre du projet présidentiel « Le numérique pour tous ». Ce projet de Villes numériques a commencé par le lancement officiel du projet Smart Nosy-Be, le 5 novembre 2015, dans la ville pilote.

Infrastructures. Pour Nosy-Be, le projet Smart prévoit la mise en place d’infrastructures TIC, en faveur de la sécurisation de la ville, l’hébergement des sites web de PME dans le domaine du tourisme, la numérisation de l’Administration, l’accès à Internet dans les quartiers administratifs pour une utilisation par l’Administration, et l’accès à Internet pour la population, selon le ministre des Postes, de la Télécommunication et des Nouvelles Technologies, Neypatraiky Rakotomamonjy. En effet, d’après les explications des représentants de Huawei, un réseau de communication mobile indépendant pour la Police et la Gendarmerie sera mis en place dans le cadre du projet. A cela s’ajoute un réseau de caméras de surveillance, avec un centre de contrôle ; un serveur d’hébergement et de sauvegarde ; et enfin un réseau wifi dans le quartier administratif. Il faut croire qu’il sera désormais impossible de commettre une infraction à Nosy-Be sans être vu ni connu. Par ailleurs, un pylône de 30m sera également mis en place pour le RRU (Remote radio unit) de l’eNode B, station de base des réseaux.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.