Iarivo Center : Aucun problème d’évacuation d’eau



Jacaranda
Une fois l’autorisation délivrée, Iarivo Center mettra un couvercle sur cette bouche d’égout.
Une fois l’autorisation délivrée, Iarivo Center mettra un couvercle sur cette bouche d’égout.

La gestion de l’assainissement de la capitale étant difficile et couteuse, des opérateurs économiques propriétaires d’immeubles en plein Analakely acceptent de collaborer avec la Commune et la SAMVA.

 Le site est hors danger. Contrairement à ce qu’on a laissé entendre ces derniers temps, l’immeuble Iarivo Center, le récent centre commercial pour produits électroniques, en face du bureau du premier arrondissement n’a pas été construit sans tenir compte du système d’évacuation d’eau.

Contrôles. Selon un responsable de la commune urbaine d’Antananarivo que nous avons pu contacter, des contrôles ont été effectués début décembre par des techniciens et délégués en charge de l’assainissement afin de vérifier si l’immeuble est construit ou non au-dessus de la chambre à sable qui fait partie du système d’évacuation d’eau de la ville, plus particulièrement d’Analakely. Les contrôles ont permis de conclure que la chambre à sable se trouve juste devant l’immeuble et non pas en dessous. D’ailleurs, si ladite chambre à sable dont la gestion appartient à la SAMVA, a été réhabilitée, c’est grâce en partie au soutien du propriétaire de l’immeuble Iarivo Center. En effet, la SAMVA étant pour le moment débordé par de nombreux travaux, alors qu’elle n’a pas les moyens matériels et financiers nécessaires, l’entreprise de promotion immobilière propriétaire du Centre commercial a été sollicitée et a accepté de prendre part aux travaux de curage de la chambre à sable. Ce qui est maintenant chose faite car des m3 de sables ont été enlevés. Un curage qui permet maintenant aux eaux coulantes en amont de circuler plus facilement. Du moins jusqu’à Soarano puisqu’en aval les canalisations n’ont pas encore fait l’objet d’un curage. Par ailleurs, le sable qui a été enlevés est actuellement stocké dans le sous sol d’Iarivo Center, faute de camion qui devait être à la charge de la SAMVA.

Partenariat public-privé. Quoiqu’il en soit, l’appui apporté par l’entreprise propriétaire de l’immeuble Iarivo Center pour la réhabilitation de cette chambre à sable constitue un exemple  concret de partenariat public-privé à l’échelle communale. L’on apprend d’ailleurs que la porte d’accès à la chambre à sable se situe au sous-sol de l’immeuble. Un emplacement qui facilite évidemment l’entrée dans la chambre à sable pour les contrôles et les réparations d’usage. Par ailleurs, le propriétaire de l’immeuble qui est une entreprise à actions majoritairement malgaches a accepté d’installer un couvercle pour la chambre à sable. « Nous envisageons d’installer deux couvercles avec grille de protection afin de permettre une aération et un éclairage de la chambre à sable », explique un responsable d’Iarivo Center. Mais comme il s’agit de travaux qui relèvent du domaine public, ils doivent avoir une autorisation de la commune pour les réaliser. Mais pour le moment, ladite autorisation n’a pas encore été délivrée par les autorités compétentes.

R.Edmond


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.