Riz : Les prix restent fermes dans les grandes villes

Jacaranda
Le riz est encore en abondance sur le marché malgré la pluie. (Photo d’archives)
Le riz est encore en abondance sur le marché malgré la pluie. (Photo d’archives)

Le prix moyen du kilo de cette denrée alimentaire s’élève à 1 510 Ariary durant la première semaine de l’année 2016 à Antananarivo Renivohitra, d’après les enquêtes hebdomadaires menées par l’Observatoire du Riz.

Durant la première semaine de l’année 2016, le prix du riz blanc reste ferme dans les grandes villes, comparé à la dernière semaine de l’année précédente. A Antananarivo Renivohitra, le prix moyen du kilo de cette denrée s’élève à 1 510 Ariary, soit une légère évolution de 1% par rapport à la semaine précédente. C’est le résultat de l’enquête menée par l’Observatoire du Riz durant cette période. Pour les autres grandes villes comme Mahajanga I, Toliara I et Toamasina I, les prix moyens du kilo de ce Produit de Première Nécessité sont stables et atteignent respectivement 1 350 Ariary, 1 400 Ariary et 1 450 Ariary.

Accroissement de la demande. Néanmoins, une hausse de l’ordre de 3 % du prix du « vary gasy » est observée à Antsiranana I. Cela est dû à la difficulté d’approvisionnement en riz sur le marché local en raison des pluies, d’après toujours les explications de l’Observatoire du Riz. Quant au riz importé, le marché de la grande ville de Toamasina I affiche une augmentation de prix de l’ordre de 4% durant cette première semaine de l’année 2016. Le prix de cette variété de riz s’affiche ainsi à 1 450 Ariary le kilo. La diminution du nombre de vendeurs de ce Produit de Première Nécessité ainsi que l’abondance des pluies entraînant la perturbation de sa commercialisation constituent les principales raisons évoquées. Même au niveau des districts chefs-lieux de région, les prix moyens du riz blanc local ont également demeuré fermes. En dépit de tout cela, des variations des prix moyens ont été observées dans quelques districts, d’après toujours les études réalisées par l’Observatoire du Riz. A titre d’illustration, une légère baisse de l’ordre de 2% a été enregistrée à Antsirabe I, dans la région du Vakinankaratra suite à l’arrivée de la récolte du riz de saison précoce. Quant au district d’Ihosy dans la région d’Ihorombe, une augmentation de l’ordre de 7% du prix du riz blanc local est constatée. La raison évoquée étant l’accroissement de la demande suite à l’arrivée des collecteurs en provenance des régions riveraines telles qu’Atsimo Andrefana, Androy et Haute Matsiatra.

Abondance du produit. Il en est de même dans les zones enclavées ou dans les localités ayant des difficultés alimentaires. L’Observatoire du Riz a également informé que les prix de cette denrée, aussi bien pour les variétés locales que le riz import, sont restés stables comparés à la dernière semaine de l’année 2015 sauf à Betioky Atsimo. En effet, une baisse de l’ordre de 8% du prix du riz est enregistrée grâce à l’abondance de ce produit mis en vente sur le marché local.  Le prix moyen de ce riz blanc local s’affiche à 1 160 Ariary le kilo. S’agissant de la situation des prix du paddy dans les zones productrices sur la période de la première semaine de l’année 2016, cela a été globalement stable auprès de la décortiquerie, a fait remarquer l’Observatoire du Riz. A Mahabo, on enregistre le prix le plus bas du paddy à raison de 500 Ariary le kilo tandis que le prix le plus élevé du paddy s’affiche à 850 Ariary le kilo dans la zone productrice d’Amparafaravola. Seule une baisse de prix de l’ordre de 6% de ce produit est constatée à Betafo, et ce, en raison de l’arrivée de la récolte de riz issue de la saison précoce sur le marché local.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.