MTP : La réhabilitation des rues de Tanà en bonne voie



Jacaranda
La circulation est rétablie sur la RN6, selon le ministre Roland Ratsiraka.
La circulation est rétablie sur la RN6, selon le ministre Roland Ratsiraka.

Après plusieurs mois de fortes dégradations, les rues d’Antananarivo sont enfin en cours de réhabilitation.

Les points noirs sont les premiers à être remis en état, selon le ministre des Travaux publics, Roland Ratsiraka. En effet, certains travaux sont déjà achevés dans plusieurs zones et se poursuivent encore dans d’autres.  D’après le ministre, un budget de 10 milliards d’Ariary est alloué dans ce projet de réfection. « Il est vrai que le rôle du ministère des Travaux Publics concerne les routes nationales. Mais face aux difficultés des Communes, des interventions sont quand même entreprises dans les grandes villes. Dans la Capitale, les problèmes que nous avons constatés sont relatifs aux constructions sur des canalisations, aux ordures jetées un peu partout. C’est un vrai problème d’assainissement qui accélère la dégradation des infrastructures routières. En d’autre termes, nous faisons face au non respect des ouvrages publics », a-t-il affirmé lors d’une rencontre avec les médias, hier à son bureau à Anosy. Parmi les rues déjà réhabilitées, on peut citer la route digue, Manjakaray… D’autres sont par contre en cours de réhabilitation, à l’exemple des rues de 67ha, Anosibe, Tsimbazaza, Andravoahangy et la route circulaire.

Circulation. En ce qui concerne les routes nationales, un fonds de 2 millions d’Euros sera alloué pour la réhabilitation de la RN.44 reliant Moramanga-Ambatondrazaka. D’après les explications, une autre offre de financement de 600 millions USD a été négociée pour ce même axe mais l’accord n’a pas été conclu à cause du taux d’intérêt trop élevé. « Les prêts concessionnels sont ceux qui nous intéressent le plus. Mais il existe également des financements à taux d’intérêt raisonnable, d’environ 5%. Les prêts à taux élevé, par contre, ne conviennent pas à notre pays », a expliqué le ministre Roland Ratsiraka. Par ailleurs, ce dernier a également réagi sur l’écroulement de la RN.6, au PK.320, à 41km d’Antsohihy. D’après ses dires, la circulation est déjà possible pour les voitures particulières, depuis hier. Pour les poids lourd, la circulation reviendra à la normale, à partir de ce jour, vers l’après-midi. « Un pont provisoire est en cours d’installation. Il faut noter que ces problèmes d’écroulement sont liés aux vols de buses métalliques. Les ponts connaissent le même problème. Nous incitons donc les autorités et les habitants locaux à surveiller ces infrastructures publiques et à nous signaler au plus vite, en cas d’incident. De notre côté, nous élaborons déjà un plan de gardiennage pour ces infrastructures à pièces métalliques. En outre, les pièces volées seront désormais remplacées en béton, surtout pour les buses », a déclaré le ministre des Travaux Publics.

Antsa R.

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Ce ministre veut toujours ignorer que toutes les routes nationales commencent toutes au PK0 à la gare de soarano!

  2. Les routes sont pires que jamais, le Ministère – une fois n’est pas coutume – se fiche de la population, un travail de fait, deux de dégradés. Et quand on voit la qualité des travaux… L’axe Talatamaty – Ambohidratrimo, vieux de 6 mois, est déjà en phase de délabrement (par endroits, certes). Les trous se refont et se défont, inéluctablement, et pis encore qu’avant.

  3. Cela fait presque 20 ans qu’on entend la rehabilitation de la RN44 (Moramanga – Ambatondrazaka) mais jusqu’a maintenant, rien n’a pas encore fait.
    Par contre, c’est la premiere fois que j’entend l’autorite dit la raison de ne pas avoir le financement direct a cause de « taux d’interet trop eleve ». C’est deja un bon avancement de la facon de gouverner ce payer en tres souciant de l’interet national et la solvabilite du pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.