Roland Ratsiraka : Premier face à face avec les opérateurs touristiques

Jacaranda
Première rencontre entre le ministre Roland Ratsiraka et les opérateurs touristiques.
Première rencontre entre le ministre Roland Ratsiraka et les opérateurs touristiques.

Plusieurs actions sont déjà prévues par le ministre Roland Ratsiraka, pour faire du tourisme, un vrai levier économique pour Madagascar.

Une première rencontre entre le ministre du Tourisme et les opérateurs touristiques s’est tenue hier à l’hôtel Carlton Anosy. L’ONTM (Office national du tourisme de Madagascar), la FHORM (Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar), les guides, les chefs cuisiniers, etc. bref, tous les acteurs du secteur du tourisme y étaient présents et ont exprimé leur satisfaction face à ce genre d’initiative. De son côté, le ministre Roland Ratsiraka a saisi cette occasion pour signer un accord de partenariat avec la Fédération du scoutisme de Madagascar, pour la mise en place du « tourism-security ». En effet, dans ce projet, les scouts vont devenir des guides touristiques et seront en tenue, afin de rassurer les touristes par rapport à leur sécurité. « Les scouts peuvent prévenir la police dans les meilleurs délais, en cas d’incident », ont affirmé les représentants de la fédération des scouts.

Défi. Face à une centaine d’opérateurs touristiques, le ministre a expliqué sa vision du tourisme à Madagascar. « Ce secteur doit être un pilier naturel du développement économique du pays », a-t-il avancé. Pour leur part, les opérateurs ont avancé leurs doléances liées à la fiscalité et aux différentes contraintes pour le développement du secteur. Le ministre a répondu point par point sans démagogie et a annoncé qu’il ambitionne d’être un vrai porte-parole du tourisme malgache. Beaucoup de projets sont déjà en vue, notamment, l’amélioration de l’image de la destination Madagascar, à l’étranger. Bref, le ministre se donne six mois pour faire avancer les choses. Ce jour, il recevra au Carlton Anosy, les responsables des Tours Operators et les guides touristiques. Et la semaine prochaine, ce sera le tour des opérateurs du secteur informel. Cette rencontre visera à inciter ces opérateurs à formaliser leurs activités et à s’acquitter des différentes taxes. « Il faut augmenter le nombre de contribuables et faire participer tout le monde et non pas taxer encore plus, ceux qui paient déjà », a-t-il soutenu. Par ailleurs, la mise en œuvre de l’open sky doit se faire rapidement pour accroître le nombre de touristes selon le ministre. « Je fais confiance au président de la République et au ministre des Transports pour cela », a-t-il conclu.

Recueillis par Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. avelao indray hanao ? efa ita fa tsy mahavitazy teo aloha de avelao indray hamotika ny sehatra hafa , de avy eo afindra de avy eo….ets

  2. avelao aloha izy anao e, ho hita eo na mavita na tsia, avy eo vo avoaka ny dossier …hihihi

  3. · Edit

    Le tourisme à Madagascar est mort…et les belles envolées lyriques de vos ministres n’y peuvent rien…quels pays peut promouvoir cette destination qui ressemble de plus en plus à un immense dépôt d’ordures….. Et Internet, qui pouvait être vraiment un moteur pour un tel projet renvoie toujours des témoignages douloureux de visiteurs déçus….et puis, effacer les scènes de barbecue humain va être compliqué….. Les masikita étaient de trop ce jour là….

  4. Rolland Ratsiraka. « AVOAKAKO VE NY DOSSIER E ?  »
    Aiza izany dossiers izany e ???

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.