Industrie : Renforcement du dialogue avec le secteur privé

Le ministre Chabani Nourdine a toujours prôné le dialogue public privé.
Le ministre Chabani Nourdine a toujours prôné le dialogue public privé.

Le secteur privé partage la vision du ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé.

L’industrie doit être le moteur du développement économique. Le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Chabani Nourdine l’a réitéré hier, dans le discours qu’il a prononcé lors de la  cérémonie d’ouverture de l’atelier de concertation sur les lignes directrices pour l’élaboration des décrets d’application du projet de Loi pour le  Développement de l’Industrie à Madagascar (LDIM).

Politique de concertation. Pour parvenir à cet objectif, ce département-clé  de l’économie va renforcer sa politique de concertation avec  toutes les parties prenantes du secteur industriel. « Ce dialogue permettra aux parties prenantes d’émettre les avis et suggestions qui seront analysés techniquement et juridiquement en vue de leur mise en œuvre » a précisé le ministre Chabani Nourdine avant d’ajouter que « le ministère est convaincu du fait que ce dialogue avec le secteur privé aboutira à des résultats concrets. La formalisation des entreprises figure également parmi les priorités du ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé.  « L’objectif à court terme est de renforcer la lutte contre la concurrence déloyale et pour cela, le MIDSP, en partenariat avec les autres départements concernés de procéder à la formalisation des entreprises qui exercent dans le secteur formel ».

Lacunes.  Partie prenante dans cette élaboration de la  loi sur le développement industriel, le Syndicat des Industries de Madagascar (SIM)  partage  la vision de l’actuel ministre sur les enjeux du développement de l’industrie. Le SIM constate toutefois l’existence d’un certain nombre de mesures fiscales qui ne sont pas explicitées. Des lacunes existent également en ce qui concerne la loi sur la concurrence selon toujours le SIM  qui a notamment cité le cas du dépôt d’une plainte pour concurrence déloyale auprès du conseil de la concurrence par des opérateurs et qui n’a pas abouti. Le secteur privé a également souligné que  le volet exportation n’est pas entièrement mis en avant dans la LDIM. En tout cas dans sa politique d’ouverture avec toutes  les parties prenantes, le MIDSP est disposé à mettre en œuvre toutes les mesures pour un meilleur développement de l’industrie.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.