Commerce intra-africain : Fortes contributions à la croissance, selon DHL

Alors que la croissance sur les marchés développés comme l’Europe, la Chine et l’Afrique du Nord continue à stagner, une plus grande intégration régionale en Afrique, tous acteurs confondus, est nécessaire pour tirer parti du potentiel de croissance du continent. C’est l’analyse de Hennie Heymans, PDG de DHL Express en Afrique subsaharienne. « Lorsque l’on compare les statistiques du commerce intra-régional, les chiffres de l’Afrique demeurent parmi les plus faibles au monde, avec moins de 20 % de la production régionale qui reste sur le continent. Cela signifie, en substance, que plus de 80 % de la production africaine est exportée, principalement vers l’Union européenne, la Chine et les Etats-Unis. Par comparaison, plus de 65 % du commerce européen se fait sur son propre continent et, en Amérique du Nord, cela s’élève à environ 50 % », a-t-il indiqué.  D’après le dernier rapport sur les perspectives de l’économie mondiale du FMI en avril 2016, les économies en développement et les marchés émergents vont continuer à représenter une part importante de la croissance économique mondiale en 2016, dont la prévision est estimée à un taux de 3,2 %. Le rapport révèle également qu’il est estimé que la croissance en Afrique subsaharienne devrait rester faible cette année, à 3 %, soit à -0,4 points par rapport à 2015. Hennie Heymans soutient que le commerce intra-africain a un énorme potentiel catalyseur sur l’investissement et la favorisation de la croissance sur le continent.

Recueillis par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.