Maisons d’hôtes : Un accueil très prisé par les touristes

« L’association compte pour l’heure seize membres formels » dixit Joël Randriamandranto, le président de l’AGMHCM.
« L’association compte pour l’heure seize membres formels » dixit Joël Randriamandranto, le président de l’AGMHCM.

L’association AGMHCM a été créée, il y a un an, dans le but d’accompagner les exploitants des gîtes et des maisons d’hôtes à se formaliser et se professionnaliser.

Les gîtes et les maisons d’hôtes sont très développés dans le monde. Madagascar est encore en retard malgré le fait que ces types d’infrastructures d’accueil des visiteurs poussent comme des champignons dans le pays. En fait, « c’est un accueil très prisé par les touristes aussi bien nationaux qu’étrangers. Et la demande ne cesse d’augmenter alors que cela provient uniquement d’une communication de bouche à oreille », a expliqué Joël Randriamandranto, le président de l’Association des Gîtes et des Maisons d’Hôtes et de Charme de Madagascar (AGMHCM), lors d’une rencontre avec la presse hier dans le cadre du salon ITM (International Tourism Fair-Madagascar) au Carlton.

Professionnalisation. Raison de la création de cette association il y a un an déjà. « Notre objectif est de sensibiliser tous les opérateurs exploitant des gîtes et des maisons d’hôtes à régulariser leur situation étant donné que la plupart d’eux opèrent dans l’informel. L’association peut les accompagner à se formaliser tout en les formant sur toutes les techniques d’accueil et la cuisine pour une professionnalisation du secteur », a-t-il rajouté. On entend par maisons d’hôtes des chambres meublées avec sanitaires complets aménagées chez l’habitant en vue d’accueillir des touristes à titre onéreux pour une ou plusieurs nuitées, et ce, assorties de prestations. « A la différence des établissements hôteliers, les touristes vivent avec les propriétaires de la maison tout en partageant les mêmes repas après les avoir concoctés ensemble dans la cuisine. Non seulement, ils viennent à Madagascar pour voyager mais ils préfèrent également découvrir les modes de vie quotidienne de la population malagasy. Quant aux gîtes, nombreux sont déjà les vacanciers séjournant en famille qui les louent dans les régions. Ils font eux-mêmes leur cuisine », a fait savoir le président de l’AGMHCM.

Magazine spécial. Et pour une meilleure visibilité à l’international, l’association vient de nouer un partenariat avec l’Agence de Presse de l’Océan Indien (APOI) afin d’éditer un magazine spécial sur les gîtes et les maisons d’hôtes à Madagascar. « Le numéro 1 de ce magazine de 60 pages, intitulé « Explorer : Sport, loisirs, détentes à Madagascar », sera publié au plus tard en octobre prochain. On y trouvera pour la première fois une liste complète de ces types d’hébergement éparpillés dans toute l’île, les différentes prestations offertes et les activités sportives, de loisirs et de détentes que les touristes peuvent faire durant leurs séjours. En outre, un site web de l’association intitulé www.guest-house-madagascar.com sera également opérationnel, en plus de la création d’un compte facebook intitulé Guest House », a-t-il annoncé. A cet effet, les touristes peuvent désormais effectuer des réservations en ligne. Quant au magazine, il sera distribué auprès des Tours Operateurs et agences qui vendent la destination Madagascar, lors du salon international TOP RESA du Paris et dans les pays membres des Îles Vanille ainsi que dans tous les centres et établissements touristiques de la Grande Ile.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.