Sommet de la Francophonie : Air Madagascar choisi comme transporteur officiel

Signature de convention hier entre Air Madagascar et le Comité d’organisation du 16e Sommet de la Francophonie.
Signature de convention hier entre Air Madagascar et le Comité d’organisation du 16e Sommet de la Francophonie.

Une occasion se présente déjà pour la relance des activités de la compagnie Air Madagascar.

Une grande opportunité se présente déjà à Air Madagascar, dès le lendemain de l’annonce officielle de sa sortie de l’Annexe B de l’Union Européenne. Une convention a été signée hier, faisant de cette compagnie, le transporteur aérien officiel du 16e Sommet de la Francophonie qui se tiendra en novembre. « Cette convention permettra de faciliter le transport des délégués et des participants au Sommet. Air Madagascar sera donc priorisé par le Comité de pilotage de l’organisation de cet événement historique », a annoncé Mamy Rajaobelina, délégué général du Comité d’organisation du Sommet de la Francophonie 2016. A noter que 500 personnes sont déjà attendues, dans le cadre de cet événement, dès le mois de juillet. « 3 000 délégués et participants viendront en novembre. A ces nombres s’ajoutent les 1 000 représentants des pays de l’Afrique de l’Est, ainsi que les autres acteurs comme les organisations qui œuvrent pour la protection de l’environnement, les partenaires potentiels, les médias, etc. En bref, on peut s’attendre à la venue de 7 000 personnes, grâce aux événements de cette année », a indiqué le Comité d’organisation.

Intensification. De son côté, le DG d’Air Madagascar, Gilles Filiatreault a affirmé que la compagnie nationale devrait pouvoir atteindre une fréquence de 35 vols par semaines, durant la période du Sommet de la Francophonie. Cela comprend deux avions qui feront la desserte de l’Europe, et les ATR qui assureront les vols locaux. En ce qui concerne le Sommet de novembre, les organisateurs ont indiqué que les travaux de préparation seront achevés à temps, même s’il ne reste que moins de 160 jours. A noter que ces travaux concernent les routes, le village francophone et les préparations du Centre de conférence international d’Ivato.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.