Région Bongolava : Près de 600 millions d’Ariary de ristournes collectées

Rakotonindrina Heriniaina Angelo, le Chef de Région de Bongolava.
Rakotonindrina Heriniaina Angelo, le Chef de Région de Bongolava.

C’est un record à Madagascar. La région de Bongolava a pu collecter près de 600 millions d’Ariary de ristournes en l’espace de dix mois, l’an dernier. « Ce résultat positif a été tiré des actions entreprises dans le cadre des RRI 1 et 2 », a déclaré Rakotonindrina Herinaina Angelo, le Chef de Région de Bongolava. « Cela explique que nous avons bien su exploiter les produits locaux faisant la réputation de la région », a-t-il rajouté.

Infime partie. Notons que Bongolava dispose d’une grande potentialité agricole. « Notre région est un grenier agricole pour ne citer que le riz, le maïs et le manioc. Nous  approvisionnons notamment la Capitale et les régions environnantes. L’exportation de baie rose ou poivre rouge constitue également notre particularité sans oublier la forte potentialité de Bongolava en matière d’élevage bovin et porcin », a-t-il enchaîné. Parlant de ces ristournes qui ont été versées à la caisse du Trésor Public, « le reversement des parts des trente communes bénéficiaires dans la région a connu un retard. Seule une infime partie de ces ristournes ont été en ce moment perçues par ces collectivités décentralisées », a soulevé le Chef de Région de Bongolava. Il faut savoir que 60% des  ristournes reviennent aux communes et le reste à la région, selon la loi en vigueur. « Ces recettes sont notamment destinées à financer la réhabilitation des infrastructures sociales de base ainsi que les pistes rurales », selon ses dires.

Foire agricole. Et comme priorité, la région envisage d’appliquer une transparence budgétaire et d’adopter son Schéma Régional d’Aménagement du Territoire pour l’embellissement de la ville. La protection des bassins versants avec une perspective de reboisement sur 1000ha cette année ainsi que la lutte contre les feux de brousse et les « dahalo » ne sont pas en reste. Par ailleurs, la région prévoit d’organiser une grande foire agricole du 15 au 17 juillet prochain à Tsiroanomandidy afin de valoriser ses potentialités agricoles et en élevage. « Des opérateurs de Tanà ainsi que des exportateurs y participeront activement », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Bravo!bravo!c’est tout ce que j’ai à dire. La transparence budgétaire est le premier pas de la lutte contre la corruption .Ah!si les autres régions pouvaient en faire autant …Je rêve, je sais mais comme on dit il ne faut jamais desesperer.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.