Développement industriel : Nourdine Chabani à l’écoute du secteur privé

Jacaranda
Le Dialogue public-privé affiche des avancées dans le secteur de l’industrie, selon le SIM.
Le Dialogue public-privé affiche des avancées dans le secteur de l’industrie, selon le SIM.

Après une visite d’usines industrielles à Antsirabe, le ministre Nourdine Chabani soutient le Projet de loi sur le développement de l’Industrie devant le Parlement.

 Une satisfaction pour les industriels. Le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé Nourdine Chabani a démontré, la semaine dernière, sa détermination pour inclure le secteur privé dans les efforts menés pour le développement du secteur de l’industrie à Madagascar. En effet, après avoir été reçu par le PDG des Brasseries Star, Emmanuel De Tailly, à Antsirabe, ce ministre a soutenu le projet de Loi sur le Développement de l’Industrie à Madagascar (LDIM), devant l’Assemblée Nationale. A noter que ce projet de loi a été concocté par le Ministère de tutelle, avec le SIM et l’appui des partenaires techniques et financiers à l’exemple de la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES). Pour le ministre Nourdine Chabani, la préparation de cette loi nécessite un dialogue public-privé. « Mon département a encouragé davantage les échanges en favorisant l’implication des parties prenantes au fur et à mesure où nous avons élaboré ce projet de loi qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective de la politique industrielle de Madagascar validée en octobre 2014. De ce fait, l’analyse technique et juridique du projet de LDIM doit se faire dans une démarche inclusive », a-t-il indiqué, lors d’un atelier de concertation avec le SIM et le FES, organisé en mai dernier. Par ailleurs, le ministre reste ferme, quant à la poursuite du renforcement de la lutte contre le fléau de la concurrence déloyale qui affecte le secteur de l’industrie dans la Grande-île. « Force est de constater que les industries informelles gagnent de l’ampleur au détriment des industries formelles. On ne peut pas accepter que cette injustice se poursuive », a-t-il déclaré. Le ministre, prévoit, dans son programme à court terme, une opération de formalisation des industries informelles. Une action qui va s’effectuer de concert avec les départements concernés par le secteur industrie et le secteur privé.

 Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.