Coopération japonaise : Financements de 32 milliards USD pour le développement jusqu’en 2017

La JICA Madagascar sera une fois de plus présente au 18e Fier Mada.
La JICA Madagascar sera une fois de plus présente au 18e Fier Mada.

La JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale) présentera ses activités à Madagascar au FIER Mada qui se déroulera du 3 au 7 août prochain à Mahamasina.

 

Principal acteur des plus grands projets de construction d’infrastructures à Madagascar, la JICA est également le plus grand organisme d’aide bilatérale au développement dans le monde. Cette agence, connue pour avoir financé la construction du By-pass reliant la RN2 et la RN7 ; et aujourd’hui avec le projet d’extension du port de Toamasina avec un budget prévisionnel de 500 millions USD compte intensifier ses activités dans la Grande-île. « En tant qu’agence d’exécution de l’aide Japonaise, elle fournit de l’aide à 150 pays en développement par le biais de l’APD (Aide Publique au Développement). Conformément aux objectifs fixés pendant la TICAD V (5e Conférence Internationale de Tokyo pour le Développement de l’Afrique) qui s’est tenue à Yokohama en 2013, le Gouvernement du Japon s’est engagé à appuyer le développement durable de l’Afrique en injectant environ 3,200 milliards de Yen (32 milliards de dollars) de moyen public et privé, incluant 1,400 milliards (14 milliards de dollars) de Yen d’Aide Publique au Développement jusqu’en 2017. Afin de réaliser « la société inclusive et résiliente » qui a été proposée pendant le TICAD V, notamment pour Madagascar, la JICA intervient d’une façon très effective dans le développement Rural et l’Agriculture, le développement économique tel que l’infrastructure ou l’urbanisme et enfin et non le moindre dans le développement social tel que l’Education de base ou la Santé », ont indiqué les représentants de la JICA Madagascar, dans un communiqué.

Exposition. Pour faire connaître ses actions dans la Grande-île, la JICA s’est engagée, une fois de plus, comme partenaire officiel de la 18e édition du FIER MADA, par le biais de trois de ses projets, notamment : le PAPRiz II ou le Projet d’Amélioration de la Productivité Rizicole et de Gestion des Bassins Versants et Périmètres Irrigués ; le PRODAIRE ou le Projet de Développement de l’Approche Intégrée pour la Restauration Environnementale et le Développement Rural à Morarano Chrome ; et le Projet d’appui à la Gestion Participative et Décentralisée de l’Ecole ou TAFITA (TaFita Tantsoroka ho an’ny Fitantanana ny sekoly). Allant de pair avec ses trois Projets, l’Approche SEIKATSU KAIZEN qui signifie « Amélioration des conditions de vie » à partir des ressources disponibles sera aussi présente à la Foire ; de même pour les volontaires japonais qui seront fortement représentés cette année en présentant leurs activités dans plusieurs domaines tels que le développement rural, la santé, l’animation de jeunesse et le développement communautaire.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. 32 + 14 milliards de $!!! …Peut être bien!!!…. MAIS LES 45,5 Milliards de $ retourneront sûrement au JAPON sous d’autres formes pour y créer davantage d’emplois!!!…Et sur les 500 Millions de $ restants, 20% seront affectés à la corruption des …responsables …Malagasy, africains et …japonais!!! … Le reste est destiné au projet proprement dit!!

  2. Est ce que ces milliards de $ (x 3000 Ar) seront utilisés à bon escient et aideront la Grande Ile à acquérir une autosuffisance alimentaire et de bonnes infrastructures??? That is the question !!!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.