Sécheresse dans le sud : Un plan de résilience en cours d’élaboration

Des acteurs à la recherche d’actions qui pourront combattre les causes principales de la vulnérabilité dans le Sud se réunissent à Ambovombe pour un atelier d’échanges de trois jours. Ces actions doivent, d’une part, renforcer la capacité des institutions et des ménages locaux à faire face à la sècheresse ou autres aléas et réduisent leur dépendance externe et d’autre part capitaliser les liens entre l’humanitaire et le développement. En effet, les représentants des communautés du Sud participent à cette rencontre de travail qui se tient depuis hier pour trois jours. Organisé par le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette réunion donne suite à l’atelier de réflexion préliminaire mené à Antananarivo en juin dernier. Pour accompagner la mise en oeuvre de ce plan de relèvement et de résilience face à la sécheresse dans le Grand Sud de Madagascar,  l’antenne régionale du BNGRC d’Ambovombe équipée par le PNUD sera inaugurée officiellement jeudi prochain. Cette antenne est chargée de la collecte des données pour opérationnaliser le système d’alerte précoce dans la région et assurer la coordination des interventions.
Antsa R.

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.