Festival Big Sôma : Un grand événement contribuant au développement économique de Mahajanga

Jacaranda
Le président et fondateur de l'association Big Sôma, Orlando Robimanana, lors de l'ouverture officielle du Festival Big Sôma.
Le président et fondateur de l’association Big Sôma, Orlando Robimanana, lors de l’ouverture officielle du Festival Big Sôma.

Des sports de plage, divers spectacles et animations ainsi que des élections de Miss et Mister auront lieu au Sôma beach durant la 3e édition du Festival Big Sôma.

C’est parti pour la troisième édition du Festival Big Sôma ! L’événement se tient depuis samedi dernier à la plage de Sôma beach dans la Capitale de la région Boeny. « Cela devient une culture imprégnée dans la vie quotidienne de la population de Mahajanga. Entre temps, c’est maintenant un grand événement contribuant au développement économique de la Cité des Fleurs, en particulier le tourisme étant donné que cette région est déjà réputée pour être la destination la plus prisée par les touristes notamment les nationaux. En fait, notre objectif est de promouvoir les activités sportives tout en assurant le développement social et économique de la région où l’on organise le Festival Big Sôma », a expliqué Ramandimbiarisoa Nirina Thierry, le coordonnateur national de l’association Big Sôma, lors de l’ouverture du Festival.

Championnat d’Afrique. Notons que cette association a été créée par son président et fondateur, Orlando Robimanana en 2014. Il a annoncé l’ouverture officielle du Festival samedi dernier en présence de nombreuses autorités locales et des partenaires. La première édition du Festival Big Sôma s’est déroulée à Mahajanga. « D’autres éditions ont déjà eu lieu pour la première fois à Morondava et à Toamasina qui sont respectivement intitulées « Festival Big Sôma Morondava et Festival Big Sôma Toamasina. Nous prévoyons cette année d’organiser ce genre d’événement dans trois régions », a-t-il poursuivi. Il faut savoir que la grande partie du Festival constitue des sports de plage notamment les tournois de beach soccer, de beach volley et de basket à trois. « Ce qui a permis à la formation des jeunes à se lancer dans les activités sportives pour éviter leur délinquance. La preuve, une équipe de jeunes qui a participé activement dans le cadre du Festival Big Sôma a remporté l’an dernier le championnat d’Afrique en beach soccer », a-t-il enchaîné.

« Bôjo raha jiaby. Mais ce n’est pas tout ! L’association œuvre pour le développement social du « village »  où se déroule le Festival. A titre d’illustration, « tous les événements sont gratuits au profit de toutes les catégories de couches de population. Nous l’appelons « Bôjo raha jiaby ». En fait, à part les rencontres sportives, divers spectacles et animations sont également organisés durant le Festival Big Sôma. Il y a, entre autres, des artistes de renom de Madagascar tels que Big MJ et sa femme mais nous priorisons en même temps la promotion des artistes originaires de la région comme Wawa Junior. Il y aura également des élections de Miss et Mister ainsi que des animations de zumba », a fait savoir le coordonnateur national de l’association Big Sôma. La gratuité de l’événement constitue sa particularité étant donné que l’association travaille en collaboration avec ses partenaires et de nombreux sponsors nationaux et internationaux comme le Consulat de Guinée, pour ce faire. L’association prévoit également de faire une donation en faveur des couches les plus vulnérables de la région de Boeny bientôt. « Et l’organisation du Festival Big Sôma n’a ni un but politique, ni une connotation politique. Nous, les organisateurs, n’avons pas non plus aucun lien ou parti politique », tient-il à préciser.

Miami beach. Et parlant du développement économique qui est le troisième objectif de l’association, celle-ci a mis en œuvre l’approche 3P (Partenariat Public-Privé) lors de la première édition du Festival Big Sôma. « Ce qui nous a permis de réaliser de nombreuses infrastructures, comme le Sôma Beach proprement dit, le gymnase et les routes à Mahajanga. Notre ambition est de construire une infrastructure de grande envergure similaire au Miami beach permettant d’accueillir de nombreux événements nationaux voire internationaux tels que le beach soccer, les spectacles et les compétitions de rollers. Une électrification de la zone est prévue prochainement. Les investissements réalisés s’élèvent à des milliards d’Ariary », d’après toujours ses explications.

Tourisme. Par ailleurs, l’association promeut depuis l’an dernier un partenariat avec le secteur privé dans le but de contribuer au développement du tourisme. En fait, « le Festival Big Sôma a été le plus grand événement permettant d’accueillir une plus grande affluence de population à Mahajanga. Les activités des opérateurs travaillant dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration se sont développées d’une manière considérable », a-t-il annoncé. Même les petits commerçants en ont beaucoup profité. A titre d’illustration, « j’ai gagné une recette équivalente à celle obtenue pendant trois à quatre jours de vente en période normale lors du premier jour du festival. Cela fait deux ans que je participe à cet événement. Cette 3e édition est un grand succès car le nombre de spectateurs a monté en flèche comparé à l’an dernier. C’est plein à craquer par rapport aux autres fêtes organisées à Mahajanga. Il y a beaucoup de vacanciers. J’ai pu vendre plus de 10kg de viande de brochettes et quatre cageots de boissons hygiéniques en une journée », a témoigné Jira, un détenteur de stand de restauration permettant d’accueillir une trentaine de couverts au Sôma beach.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.