Développement numérique : Vers une connexion Internet gratuite à Madagascar


Le développement numérique avance à grand pas, grâce aux partenariats.
Le développement numérique avance à grand pas, grâce aux partenariats.

Grâce à un partenariat entre Orange et Facebook, l’accès à ce réseau social est désormais gratuit pour tous les utilisateurs d’Orange Madagascar. Un autre concept sera lancée d’ici peu et offrira une connexion Internet gratuite sur Orange mobile.

 

Le développement numérique avance à grand pas dans la Grande Ile ! Même si le pays est le 3e en Afrique en termes de vitesse de connexion Internet, il n’y a que les 3 à 5% de la population, qui ont accès à cette plateforme, selon le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN), Neypatraiky André Rakotomamonjy. Mais cette situation est en train de changer. Pour l’heure, c’est l’accès au réseau Facebook qui est gratuit pour les utilisateurs d’Orange mobile. C’est l’annonce faite hier par la Direction d’Orange Madagascar, lors d’une rencontre avec les médias à son siège au Tour Ankorondrano. « Notre objectif est de réduire la fracture numérique. On veut mettre à la disposition du plus grand nombre de Malgaches, les outils pour être connecté sur le réseau Internet. Avec Facebook Flex, les utilisateurs d’Orange ont un accès gratuit et une disponibilité des services du leader des réseaux sociaux. Cependant, les photos et vidéos sur le réseau ne seront visibles qu’en mode payant. En outre, il y aura également la page facebook en langue malgache pour ceux qui ne savent pas lire et écrire en français ou en anglais », a déclaré Benja Arson, DG par intérim d’Orange Madagascar. De son côté, le directeur de Facebook pour la zone EMEA (Europe Middle East & Africa), Matias Sillampaa a noté que le géant des réseaux sociaux s’aligne également à cet objectif d’Orange Madagascar, pour les Malgaches.

Développement. Outre l’offre Facebook Flex, le directeur marketing et de communication commerciale  d’Orange Madagascar, Laurent Giraud, a également annoncé le service Free Basics, qui sera lancé d’ici peu. D’après ses explications, il s’agit d’une offre Internet gratuit pour tous les utilisateurs d’Orange mobile, qui sera promue avec des développeurs malgaches, qui travailleront sur des sites liés à Facebook. « Pour Free basics, il faut juste que l’utilisation de la bande passante soit limitée, c’est-à-dire, avec des données, telles des photos et des vidéos pas très volumineuses et que les sites en question soient légaux », a-t-il indiqué. Pour le ministre Neypatraiky André Rakotonirina, ce partenariat privé entre Orange et Facebook s’inscrit dans le cadre des objectifs de son département. « Le développement numérique est une des priorités du Gouvernement malgache. Plusieurs objectifs sont assignés au MPTDN dans ce cadre et l’accès de tous aux NTIC en fait partie. La promotion des partenariats de ce genre permettra d’arriver à cette fin, car nous nous attendons déjà à ce que plusieurs centaines de Malgaches vont bénéficier de Facebook Flex, y compris ceux dans les zones éloignées des villes. Je dois même citer ici les propos de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook qui affirme que la connectivité concerne désormais les droits de l’Homme. Il faut donc que nous œuvrions tous dans ce sens », a noté le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy, dans son discours. Pour Madagascar, le manque de moyens est le frein à l’amélioration de l’accès à Internet. Pour le MPTDN, la promotion des partenariats est la solution à ce problème. « Grâce à cette stratégie, nous avons déjà pu distribuer des tablettes pour les lycées dans le pays afin d’appuyer l’éducation. Il y a également d’autres actions de dotation des établissements de services publics en matériels informatiques. Prochainement, on va lancer le Cyber plus, pour sillonner les routes nationales avec l’optique Numérique pour tous », a informé le ministre. Bref, même si la Grande Ile a un grand retard en termes de développement numérique, la vitesse des améliorations dans ce secteur est considérable, par rapport à celle dans les autres pays.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Contrairement à Bip, Orange affiche des prestations franchement dérisoires. Primo, pas de Free Basics donc pas de sites internet gratuits. Secundo, faut payer pour visionner des photos et tertio, faut désormais débourser pour pouvoir avoir la version complète de Facebook. Pas du tout intéressant sur tous les points. Bip est largement meilleur.

  2. La connexion est devenue de plus en plus merdique, et maintenant, on ne peut plus voir les photos sur face de bouc grâce à votre offre « gratuite » qui coûte « trop chère » pourtant… Orange se moque vraiment de ses clients! Et tout ca pour concurrencer BIP!

  3. L’intention est louable. Rares sont les technologies contemporaines permettant de résoudre la fracture numérique à grande échelle, dont la fibre optique qui n’arrivera jamais aux pieds de chaque foyer malgache. L’Opérateur qui l’aura compris prendra un pas d’avance considérable, tout en satisfaisant les besoins du pays dans sa quasi-totalité par l’association d’une technologie supplémentaire existante.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.