Girofle : Madagascar, 2e producteur au monde

Jacaranda

Le girofle est très prisé sur le marché international étant donné que ce produit est utilisé pour la parfumerie, la dentisterie et surtout pour la fabrication de cigarettes. Après l’Indonésie, c’est Madagascar qui est le 2e producteur mondial de ce produit de rente. La majorité de notre production est destinée à l’exportation. La Grande Ile détient ainsi une part de 42% du marché mondial avec une quantité exportée de l’ordre de 16 000 tonnes l’an dernier.

Problèmes. En dépit de tout cela, le développement de cette filière porteuse est confronté à certains problèmes tels que la préservation de la qualité du girofle et sa professionnalisation proprement dite. Raison pour laquelle, le gouvernement et les acteurs oeuvrant dans cette filière se sont réunis dans le cadre d’un pré-atelier à Toamasina afin de trouver des esquisses de solutions. Les questions liées aux conditions de stockage et à l’agrément des exportateurs   y ont été également débattues.  La sécurisation des stocks de girofle dans les magasins et le respect de la période d’ouverture des campagnes de collecte sont en même temps les problèmes évoqués lors de ce pré-atelier. La production d’huile essentielle constitue entre temps un facteur contraignant faute de respect des normes d’exploitation et de cueillette des feuilles de girofle.

Huile essentielle. Et comme solutions proposées, on peut citer, entre autres, la possession d’un entrepôt et non pas d’une villa pour stocker le girofle et le respect obligatoire des critères considérés comme « majeurs » dans la grille de contrôle. Il a aussi été annoncé que la demande d’agrément est à déposer auprès de la direction régionale du ministère du Commerce avant le 30/08/2016 en vue de la préparation des missions de contrôle. Et la liste des exportateurs agréés sera établie avant le 20/09/2016. Quant à la détermination de la période de cueillette des feuilles, c’est prévu entre mars et juillet  pour Analanjirofo. Notons que l’Indonésie, l’Inde, le Singapour et le Vietnam sont les plus gros importateurs de girofle. Et les principaux concurrents de Madagascar sont le Sri Lanka, l’Indonésie, le Singapour, les Comores et le Brésil. Un atelier national sur le girofle aura lieu ce samedi à Farafangana en vue de déterminer l’avenir de cette filière porteuse.

Navalona R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Autre point positif; sa production ne connait (presque) pas de vol sur pied avant et ou à la phase de maturation … par rapport à celle de la vanille, pour un produit aussi prisé…
    A moins que je me trompe.?

  2. Je suis surpris de lire que Madagascar détient 42% du marché mondial de girofle.
    Je pensais qu’il était très loin de l’Indonésie, premier producteur avec près de 90 000 tonnes et que sa part de marchè se situait plutôt aux alentours de 15 à 20 %.
    Quoi qu’il en soit, cette production est largement sous exploitée à Mada, notamment la production d’huiles essentielles dont la demande est en très forte hausse depuis quelques années.
    Quelques efforts de formation seraient les bienvenus dans les zones de culture pour professionnaliser cette filière.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.