Marché européen : Appuis du CBI pour les exportations malgaches

Jacaranda
Marije Maessen du CBI, reçue hier par le ministre du Commerce et de la Consommation, Tazafy Armand.
Marije Maessen du CBI, reçue hier par le ministre du Commerce et de la Consommation, Tazafy Armand.

L’accès de Madagascar au marché européen est soutenu par le CBI (Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement), depuis une dizaine d’années. Cet organisme, qui dépend du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, offre une assistance technique. Un atelier a même été organisé en 2007 pour identifier les nouveaux secteurs d’exportation à appuyer en vue de leur accès au marché européen. Lors d’une première rencontre en juin 2015 entre les responsables du Ministère du Commerce et ceux de CBI au Pays-Bas,  il a été convenu que le Ministère malgache devait préparer une matrice de ses besoins de renforcement de capacités et identifier les domaines dans lesquels le CBI pouvait intervenir et faire la différence. Hier, Marije Maessen, gestionnaire de Projets au CBI pour Madagascar, a été reçue par le ministre du Commerce et de la Consommation, Tazafy Armand. Les opportunités d’investissement, ajoutées au potentiel d’exportations de Madagascar vers les marchés européens, ont convaincu le CBI d’entreprendre la mission d’évaluation, d’après les informations fournies.

Perspectives. Pour ses prochaines actions, CBI compte renforcer la capacité exportatrice de Madagascar à travers ses différents services, tels que le coaching à l’exportation pour les PME pour le respect des exigences du marché européen et la mise à disposition des informations commerciales. Il envisage également de faciliter l’accès des produits malgaches au marché européen, en mettant en relation des entreprises exportatrices avec des clients potentiels ; attirer plus d’investisseurs Européens à Madagascar ; et conclure un Accord commercial pour règlementer les échanges entre Madagascar et les Pays-Bas. A noter que Madagascar exporte déjà vers le Pays-Bas du cacao en fèves, du litchi, de la vanille, du girofle, des haricots, de la cannelle, des arachides, du raphia, des crevettes, des pierres fines industrielles et également des produits textiles tels que tee-shirt, maillots et chemises, etc. La Grande Ile importe, par contre du Pays-Bas, des produits pharmaceutiques, des désinfectants et insecticides, des produits alimentaires, du tissu, des ouvrages en verre, des appareils électroniques et accessoires, des tracteurs et de bière, etc.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.