Pont de la Kamoro : Une nouvelle construction aux normes internationales

Benoît Turmine et son équipe présentant le prototype du nouveau pont de la Kamoro.
Benoît Turmine et son équipe présentant le prototype du nouveau pont de la Kamoro.

Eiffage, un des leaders européens en BTP a importé 300 tonnes d’aciers CORTEN d’Allemagne prêts à être boulonnés comme un assemblage de gros lego, pour ce faire.  

Un projet de construction d’un nouveau pont et de réhabilitation du pont de la Kamoro à Ambondromamy sur la Route Nationale No 4  au PK 406 + 400 est mené par le ministère des Travaux Publics via l’Autorité Routière de Madagascar, et ce, sur un financement de la Banque Mondiale. C’est l’entreprise Eiffage, un des leaders européens du BTP et des concessions, qui se charge de la réalisation des travaux qui ont démarré en septembre 2015. Et c’est prévu se terminer en avril 2017.  « La construction de ce nouveau pont répond aux normes internationales. D’autant plus, sa charpente est construite en acier autopatinable CORTEN. C’est une grande première à Madagascar », a annoncé Benoît Turmine, directeur de l’entreprise Eiffage Madagascar lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier dans ses locaux à Ankorondrano.

15 à 20% d’économie. « Il s’agit d’un acier spécial dont la protection contre la corrosion sera assurée par une pellicule d’aspect patiné. Cette technologie réduit ainsi le coût d’investissement et simplifie l’entretien car il n’y a plus besoin de protection par peinture. Ce qui permet d’obtenir 15 à 20% d’économie, sans oublier le gain environnemental », a-t-il expliqué. Dans la foulée, l’entreprise Eiffage mobilise son expertise technique et l’énergie de ses équipes malgaches et internationales afin d’assurer le succès de ses chantiers. « On met en avant cette équipe malgache en misant sur son potentiel et en investissant sur sa capacité d’évolution. Raison pour laquelle, l’entreprise a favorisé l’apprentissage via les diverses formations internes et externes dispensées à ses collaborateurs sur le terrain, en une année d’implantation. Et ces formations sont sanctionnées par des certifications délivrées par les professionnels du métier concerné. En tout, près de trente collaborateurs ont été formés et ont vu leur catégorie professionnelle évoluer, le tout sur un seul chantier qui est le pont de la Kamoro. Il y aura également des cadres nationaux qui seront formés au siège d’Eiffage à Paris », a-t-il enchaîné.

300 tonnes d’acier CORTEN. Et parlant des travaux de construction du nouveau pont, l’entreprise a importé 300 tonnes d’acier CORTEN d’Allemagne. « On n’a plus besoin de transformation car les matériaux sont prêts à être boulonnés comme un assemblage de gros lego. Il s’agit d’un pont à double sens d’une longueur de 280 m avec des trottoirs. La fondation est déjà réalisée en totalité. Le design est le même que pour l’ancien pont. Et on a deux mois d’avance sur le planning de réalisation des travaux », a fait savoir Benoît Turmine. Et il a rajouté que ce nouveau pont peut recevoir jusqu’à 120 tonnes de charges, et ce, avec une meilleure durabilité dépassant les cent ans. Par ailleurs, Eiffage Madagascar mettra en place des barrières de sécurité aux normes internationales permettant aux véhicules de rouler aussi bien sur la route que sur le pont à 90km/h.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.