Délestage électrique : Incapacité confirmée de la Jirama, réunion d’urgence ce jour

Le problème de délestage s’impose davantage aux usagers. Les responsables auprès de la Jirama ont encore évoqué les motifs habituels pour expliquer la multiplication des coupures d’électricité de ces derniers jours.

Une nouvelle tête est aux commandes du Ministère de l’Energie. Et comme tous ses précédents, celui-ci montre une volonté de changer les choses dans un bref délai. Face aux grognes des usagers, la semaine dernière, le ministre par intérim, Gal Herilanto Raveloharison, en charge de l’Energie depuis une semaine, a convoqué les premiers responsables auprès de la Jirama, pour discuter du délestage qui s’amplifie dans la Capitale, ainsi que dans les autres régions de la Grande-île, ces derniers temps. Une réunion d’urgence se tiendra donc ce jour, dans les locaux du Ministère de l’Energie à Ampandrianomby, pour trouver des solutions aux coupures d’électricité qui perdurent, malgré les nombreuses déclarations politiques qui impliquent même le président de la République.

Refrain. La semaine dernière, plusieurs plaintes ont été émises par les usagers issus de divers quartiers de la ville d’Antananarivo, si l’on ne cite qu’Ankadimbahoaka, Ampitatafika, Sabotsy Namehana, Ambohimangakely, Talatamaty, Ankorondrano, Ankaditapaka, 67Ha, etc. Bref, la durée des coupures varient d’un quartier à un autre, mais dans le centre de la ville, jusqu’aux quatre recoins de la Capitale, aucune zone n’est épargnée. Pour expliquer cette situation qui empire de jour en jour, les responsables auprès de la  Jirama ont évoqué des motifs techniques. D’abord des problèmes liés à l’approvisionnement de carburant ; ensuite, une panne technique de l’une des turbines de la centrale d’Andekaleka, ont été cités par le directeur de Communication de la Jirama, Feno Randrianarisoa. Par ailleurs, la hausse du prix de carburant sur le marché international, a également été avancée comme raison des coupures programmées. Or, une baisse des prix à la pompe de carburant vient d’être appliquée, jeudi dernier. Pour l’opinion, des ambigüités persistent…

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Déjà ce type n’arrive même pas à régler un simple petit problème d’une société d’état (qu’il se vante de régler en 6 mois) en presque 3 ANS… qu’en est-il pour la situation du pays !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.