Extension du Port de Toamasina : Les dirigeants font la sourde oreille, selon l’ADOPT

Aperçu du plan d’extension du Port de Toamasina.
Aperçu du plan d’extension du Port de Toamasina.

Le Plan d’extension du Port de Toamasina présente des dangers pour la ville, ainsi que pour les habitants, selon l’ADOPT. Des constats ainsi que des solutions ont été proposés aux dirigeants, cela est resté sans suite.

L’Association des originaires de la province de Tamatave (ADOPT) a une fois de plus soulevé les menaces qui pèsent sur la ville de Toamasina, avec le plan actuel d’extension du Grand Port. En effet, cette association a déjà envoyé, l’année dernière, une lettre explicative aux dirigeants, concernant les impacts potentiels du projet. Mais aucune réponse ni réaction n’a été émise jusqu’ici. « Lors des diverses présentations, l’Etat a toute une autre version sur ce plan d’extension. Et pourtant, les menaces sont réelles et l’expérience nous a déjà confirmé qu’elles sont graves.  Si l’on réalise le plan actuel, il est certain que Toamasina fera face à un ensablement d’une part et une forte érosion littorale d’une autre. Les trafics vont également se multiplier. Le transport de soufre se fait déjà avec des wagons à ciel ouvert, alors que c’est un produit toxique. Une intensification de ce qui se passe actuellement nuira à notre santé. En outre, le plan d’extension prévoit également que le récif corallien sera transformé en dépôt de containers, alors que nous connaissons tous la valeur de cette richesse naturelle », ont évoqué les membres de l’ADOPT.

Changements. L’extension du port de Toamasina concerne la construction d’un brise-lame de 345 m, d’un quatrième quai de 470m de longueur et de 16 m de profondeur, de la mise en place d’un espace de stockage de containers sur le récif et de l’amélioration des trois quais déjà existants. D’après l’ADOPT, il faut mettre ces infrastructures dans la baie d’Ivondro, surtout en ce qui concerne les transports liés aux produits toxiques. « Cette baie dispose d’une profondeur de 18m et un port sec peut être mis en place à Antsarakofafa. Cela réglerai tous les problèmes actuels et préservera la ville ainsi que les habitants de Toamasina », ont avancé les représentants de l’ADOPT. A noter que cette association qui soutient les entités œuvrant pour le développement de la province de Toamasina a célébré le 3 septembre dernier son 5e anniversaire. Une fête a été organisée à l’espace la Famille Toamasina, dans une ambiance Kaiamba, animée par plusieurs artistes comme Oza Jérôme, Nounou, Dozie, etc. Outre les animations festives, les membres de l’association ont également discuté des questions sérieuses, comme ce cas du Grand Port. Selon eux, des actions seront menées, d’ici peu.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.