Filière Or : Des cartes professionnelles attribuées à Antananarivo

Après la campagne de sensibilisation à Miandrivazo, c’est au tour d’Antananarivo. Un guichet unique est en place à partir de ce jour, dans les locaux du Ministère des Mines et du Pétrole à Ampandrianomby.
Après la campagne de sensibilisation à Miandrivazo, c’est au tour d’Antananarivo. Un guichet unique est en place à partir de ce jour, dans les locaux du Ministère des Mines et du Pétrole à Ampandrianomby.

La formalisation des activités dans la filière Or, se poursuit, selon l’ANOR (Agence nationale de l’or). Dans la Capitale, des cartes professionnelles sont attribuées à partir de ce jour pour tous les acteurs de la filière, y compris les petits collecteurs commerçants d’Analakely.

 Formaliser toutes les activités d’exploitation et de commerce ! C’est l’objectif de l’ANOR dans sa campagne menée dans les différentes régions de Madagascar. Pour cette fois, Antananarivo est la zone d’intervention. En effet, un guichet unique est mis en place et des cartes professionnelles seront attribuées aux acheteurs et aux vendeurs d’or dans la ville de la Capitale, du 20 au 23 septembre, en partenariat avec  l’Administration fiscale et l’INSTAT (Institut national de la statistique). Cette action est accompagnée d’efforts de sensibilisation pour inciter les opérateurs à régulariser leurs activités au niveau de l’Administration. Désormais, même les petits preneurs d’or opérant sur les rues d’Analakely devront disposer de carte NIF (Numéro d’identification fiscale), selon l’ANOR. A noter qu’une coopérative a déjà été créée par les petits commerçants spécialisés dans la filière Or, et opérants à Analakely. Les membres de cette coopérative dénommée (FAV) bénéficient d’un allègement sur les frais administratifs, d’après les explications. De ce fait, l’ANOR incite les petits opérateurs à se regrouper dans ce genre d’association, pour faciliter les procédures et alléger les charges administratives. « Durant la campagne du 20 au 23 septembre, les membres du FAV qui présenteront leurs cartes d’adhérents, pourront bénéfier d’un allègement sur les frais annuels à payer », a indiqué l’agence nationale.

Contrôles. Après cette campagne dans la Capitale, un délai d’une semaine sera accordé aux opérateurs, d’après les informations fournies. Ensuite, tous ceux qui n’ont pas régularisé leurs activités seront sanctionnés. Des contrôles seront donc effectués par la Police des Mines. « Les frais administratifs à payer par les opérteurs de la filière Or est portée à 100 000 Ariary, durant cette campagne dans la Capitale, contre 500 000 Ariary, en temps normal. En d’autres termes, ceux qui ne régulariseront pas leurs activités avant le délai indiqué devront payer 5 fois plus », a expliqué les responsables auprès de l’ANOR. A noter que les petits collecteurs de catégorie 2, qui bénéficient de cette campagne, sont ceux qui commercialisent moins de 1 kg d’or, pour la première année d’exercice. Cette réalisation peut passer à 3 kg pour les années suivantes, selon les réglementations en vigueur.

 Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.