Financements de la nutrition : Madagascar choisi comme pays focus

Le ministre Gervais Rakotoarimanana a présenté le cas de Madagascar, lors de la Réunion du panel de haut niveau sur la nutrition de l’ALN à Abidjan.
Le ministre Gervais Rakotoarimanana a présenté le cas de Madagascar, lors de la Réunion du panel de haut niveau sur la nutrition de l’ALN à Abidjan.

La malnutrition doit être définitivement résolue, selon l’Alliance des dirigeants africains pour la nutrition. Ce fléau coûte à l’Afrique 25 milliards USD par an et à Madagascar, 1,5 million USD, soit plus de 4,8 milliards d’Ariary.

Investir dans les infrastructures physiques ne suffit plus pour développer un pays. Il faut également investir dans les infrastructures de la matière grise. C’est ce que les membres de l’Alliance des dirigeants africains pour la nutrition (ALN) ont déclaré à la suite de la Réunion du panel de haut niveau qui s’est tenu au siège de la BAD (Banque africaine de développement) à Abidjan, Côte d’Ivoire, le 17 octobre dernier. L’objectif de la rencontre était d’approuver, d’adopter et de formuler des recommandations pour la note conceptuelle, l’avant-projet de résolution de l’Union africaine et le Tableau de bord d’évaluation des efforts entrepris par chaque pays pour la nutrition. En effet, ces leaders africains ont évoqué le lien de causalité entre la nutrition et la croissance économique. « Nous connaissons bien la malnutrition aiguë dans le Sud, mais il y a également la malnutrition chronique, visible surtout sur les Hauts-Plateaux. Si celle-ci frappe un enfant pendant les 1 000 premiers jours de sa vie, en comptant la période de grossesse, les impacts sont irréversibles : retard de croissance et de développement cognitif, faible capacité intellectuelle, etc. Bref, c’est le capital humain qui est atteint. A Madagascar, un enfant sur deux, parmi les moins de 5 ans sont touchés par ce fléau », a indiqué le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, lors de sa participation à la Réunion du panel de haut niveau.

Pays focus. Compte tenu des efforts et actions déjà entrepris par Madagascar dans la lutte contre la malnutrition, le pays est choisi comme étant le pays focus, afin de créer les conditions d’émergence d’un capital humain adéquat pour une croissance économique soutenue et inclusive. C’est dans ce contexte que la Grande Ile a été spécialement invitée pour présenter sa situation et son expérience dans les actions entreprises pour combattre la malnutrition. Etant le chef de la délégation à Abidjan, le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, a exposé la situation de la malnutrition à Madagascar, ses impacts négatifs, ainsi que les actions entreprises pour atténuer la malnutrition. Les perspectives ont également été soulevées. Suite à cette présentation, le président du groupe de la BAD, Akinwumi Adesina a appelé le ministre Gervais Rakotoarimanana à jouer le rôle de leadership pour la préparation de la rencontre des Gouverneurs de la BAD, qui se tiendra en Inde en 2017. Par ailleurs, le président Hery Rajaonarimampianina, étant parmi les huit Champions de l’ALN, figure également parmi les 3 chefs d’Etat qui se chargeront d’inviter les autres chefs d’Etat à s’engager dans leur mouvement.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire