Huile lourde de Tsimiroro : 160 000 barils à écouler sur le marché local

Les trois cuves de stockage de Madagascar Oil sont remplies de fioul lourd.
Les trois cuves de stockage de Madagascar Oil sont remplies de fioul lourd.

Différentes industries comme l’usine de cimenterie de Holcim, la compagnie Madagascar Oil elle-même et la centrale thermique de la Jirama à Mandroseza, ont déjà testé son utilisation avec des résultats concluants.

« L’huile lourde de Tsimiroro est confirmée prête pour la production d’électricité à Madagascar. La compagnie Madagascar Oil est ainsi prête à approvisionner le marché local incluant  la JIRAMA dont la consommation peut représenter dans le futur jusqu’à 80% de la demande locale de fioul lourd. Nous disposons ainsi de 160 000 barils de fioul lourd à écouler sur le marché local». John Claussen, Administrateur Général de Madagascar Oil l’a évoqué à la presse. Notons que différentes industries ont déjà testé son utilisation avec des résultats concluants. On peut citer, entre autres, l’entreprise de cimenterie HOLCIM à Ibity Antsirabe, sans oublier la compagnie Madagascar Oil elle-même qui a employé sa propre production d’huile lourde sans additif pour la production de vapeur sur le site de Tsimiroro. Une production d’électricité via ce produit est également prévue sur le même site.

Qualités reconnues. Et tout récemment, « plus précisément les 24 et 25 septembre 2016, l’huile lourde de Tsimiroro, mélangée avec du gasoil pour en faire du HFO 380, a été testée avec succès pour alimenter l’un des groupes de la centrale électrique de Mandroseza. Pour ce tout premier test de génération d’électricité, la quantité de 100m3 de fioul lourd alloué au test a permis la production d’énergie d’une manière fiable durant près de 2 jours. La Compagnie Symbion Power, opérateur de la Centrale Electrique de Mandroseza, a communiqué par voie de presse leur satisfaction quant à la réussite de ce test », a-t-il enchaîné. Et lui de rajouter que l’huile lourde de Tsimiroro se distingue par de très notables qualités reconnues. A titre d’illustration, ce produit pétrolier a une très faible teneur en soufre, soit moins de 85% par rapport aux spécifications en vigueur, avec une faible quantité de cendres générées. C’est également une source d’énergie moins polluante par rapport aux fuels importés.

Opportunité. Par ailleurs, « les frais de transport de l’huile lourde de Tsimiroro , en tant que produit local, sont plus bas que ceux des produits importés. Cette huile lourde de Tsimiroro s’avère ainsi être une véritable opportunité pour le développement de l’industrie énergétique dans le pays tout en soutenant l’amélioration des infrastructures nationales telles que les routes nationales. En fin de compte, nous espérons que ce produit local conduira à la mise en place des pipelines et des installations portuaires le long de la Côte Ouest de Madagascar. Ce qui permettra par la suite de développer des opportunités économiques dans cette partie de l’île », a fait savoir John Claussen. Dans cette vision optimiste, la compagnie Madagascar Oil organisera ce vendredi 28 octobre 2016 une journée porte ouverte à l’endroit du grand public au Café de la Gare. Le thème sera axé sur « Le fioul lourd de Tsimiroro, prêt pour la production d’électricité à Madagascar ».

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. cela n’intéresse pas les dirigeants de la JIRAMA

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.